- PUBLICITÉ -
Dossier célibat:100 millions de célibataires dans le monde

Le célibat a pris un mouvement qualifié d’historique dans l’évolution de l’humanité.

Dossier célibat:100 millions de célibataires dans le monde

On estime à quelque 100 millions le nombre de célibataires dans le monde. Et cette tendance devrait aller en s’amplifiant. Du moins, c’est ce que les statistiques laissent entrevoir depuis les années 1960.

Ce mouvement, décrit comme historique dans l’évolution de l’humanité, est devenu un véritable phénomène de société. Caricaturé à l’extrême, le célibat est même devenu le sujet par excellence de plusieurs séries télévisées.

À propos de l’espérance de vie, des chiffres provenant de l’INSEE (l’Institut national de la statistique et des études économiques) indiquent que le taux de mortalité serait trois fois plus élevé chez les 40 à 50 ans vivant seuls que pour les personnes du même âge vivant en couple. Plus on vieillit et plus l’écart se creuse, puisqu’un homme âgé entre 80 et 90 et vivant seul aurait une probabilité de décès de 100 % comparativement à 88 % pour une personne en couple.

Fort heureusement, l’inverse existe aussi. Effectivement, une personne n’ayant jamais été en couple dans sa vie aurait un taux de mortalité plus faible à l’âge de 80 ans. L’habitude de se débrouiller seule lui aurait été bénéfique.

Au Québec

L’Institut de la statistique du Québec a noté que depuis les 30 dernières années, les Québécois vivant en couple avaient chuté de façon significative, surtout chez les jeunes. En 2011, le pourcentage d’hommes en couple était passé de 63 % en 1981 à 44 % en 2011. Du côté des femmes, elles étaient à 71 % en 1981 et à 59 % en 2011.

Chez les 40 à 44 ans, le pourcentage pour les hommes est passé de 82 % à 69 % et de 77 % à 70 % pour les femmes.

À plus petite échelle, notons que la Ville de Montréal est la championne du célibat avec 36,5 % de célibataires, alors que la moyenne nationale est de 28 %.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top