- PUBLICITÉ -

Photo courtoisie (Chaîne de vie) - Le programme Chaîne de vie enseigne aux jeunes de 15 à 17 ans l’importance du don d’organes et de tissus.

Dons d’organes: Un programme pour sensibiliser les jeunes du secondaire

Le programme Chaîne de vie, qui enseigne aux jeunes de 15 à 17 ans l’importance du don d’organes et de tissus, est offert dans l’ensemble des régions du Québec, dont à l’école secondaire de Mirabel. Ce sont des milliers de jeunes qui, chaque année, sont touchés par le message de cet organisme de bienfaisance et qui deviennent, par le fait même, des ambassadeurs de la discussion en famille, afin de contribuer à sauver plus de vies.

Sarah Macdonald est une enseignante d’anglais qui offre ce programme, exerçant son métier à l’école secondaire Émilien-Frenette, à Saint-Jérôme. Le cours vise d’abord à informer les jeunes quant aux différents tissus et organes dans le corps humain, dont leur fonctionnement et leurs utilités, entre autres. La sensibilisation est aussi une partie importante dans le cadre de cette activité s’échelonnant sur plusieurs semaines, aux dires de la dame.

«Par exemple, des parents sont conviés à livrer des témoignages devant les élèves, au fils du processus. Ils ont vu un enfant décéder et accepter de faire un don d’organes, de signer le dos de sa carte d’assurance maladie, afin de sauver des vies».

Peu importe l’âge, une personne reste encore trop peu informée quant aux raisons et répercussions réelles du don d’organes et de tissus. Les jeunes qui bénéficient du programme de Chaîne de vie sont ainsi très bien éduqués et peuvent retourner à la maisonnée, pour partager le message, en discuter avec les membres de la famille.

«Même lors qu’on signe l’endos de notre carte d’assurance maladie, lorsqu’on décède et que l’on souhaite, de notre vivant, faire don de nos organes, la famille est consultée et doit donner son consentement. Peu de gens le savent», d’ajouter Mme Macdonald

Elle donne ce cours depuis maintenant quatre années scolaires. L’enseignante fut d’ailleurs grandement sensibilisée par une de ses élèves. Dans le cadre de son cours, l’une de ses ouailles a avoué qu’elle fut aux prises avec des problèmes au niveau du cœur. «Elle a subi une transplantation cardiaque. Ses collègues étaient tous surpris et posaient des questions, souhaitaient s’informer sur son état, son expérience!»

Et lorsque vient le moment de fermer les livres, à la fin du cours, Sarah Macdonald assure qu’elle reçoit bon nombre de commentaires positifs de la part de ses élèves. «Ce qui revient le plus souvent; c’est qu’ils sont touchés. Ils sont surpris et touchés par les témoignages des parents. Ils se sentent bien informés!»

L’importance de s’éduquer

Pour ceux qui voudraient en savoir davantage quant aux dons d’organes et de tissus, il est maintenant possible de consulter le tout nouveau site de l’organisme, au [chainedevie.org].

Ce site bilingue vise à informer et sensibiliser le public et permet de répondre aux questions que plusieurs se posent sur le don d’organes. On y retrouve, entre autres, des textes informatifs, de courtes vidéos des plus grands spécialistes en transplantation et des témoignages touchants.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top