- PUBLICITÉ -
Donald Tremblay passe le flambeau

(Photo Michel Chartrand) - Le curé Donald Tremblay, président sortant du RPDS, en compagnie de membres de l’organisme, dont le nouveau président, Bernard Oligny.

Donald Tremblay passe le flambeau

Présidence du RPDS de la MRC de Deux-Montagnes et de Mirabel-Sud

Après sept années passées à la présidence du Regroupement pour le développement social (RPDS) de la MRC de Deux-Montagnes et de Mirabel-Sud, le curé de la paroisse Sainte-Marie-du-Lac, Donald Tremblay, a remis sa démission à titre de président, le 25 février dernier. M. Tremblay demeure représentant du milieu socio-économique au sein de l’organisme, et il en assumera désormais la vice-présidence.

Élu en mars 2002 à la tête d’une organisation qui a vu le jour à la fin de l’année 2001, Donald Tremblay a su présider la destinée du RPDS dans une optique de concertation, de mobilisation et d’action en regard des cinq cibles sur lesquelles il devait agir: la pauvreté, le logement, le transport, le décrochage scolaire et le vieillissement de la population. La mise en place de la Démarche en prévention de la pauvreté en petite enfance, en collaboration avec la Fondation Lucie et André Chagnon, est vue comme l’une des plus grandes réalisations du RPDS durant le mandat de M. Tremblay. Cette démarche a donné de l’ampleur à des projets d’aide aux enfants comme, Les marmitons croquent avec plaisir et la Halte-garderie mobile.

Bernard Oligny, délégué de la table de concertation en déficience intellectuelle et directeur de l’Association régionale de loisir pour personnes handicapées des Laurentides (ARLPHL), occupe maintenant le poste de président du RPDS: «Donald ne s’est pas contenté de parler, il a agi, dit-il. S’il y a une cause sociale à défendre, un projet d’entraide à mettre en place, une population à sensibiliser, des décideurs à influencer, une équipe à mobiliser, il y a de très bonnes chances que ce dernier en soit l’initiateur. Il a su nous inculquer, au travers des années, son engagement, sa détermination, sa vision et son amour pour son prochain. Ce dernier nous aura appris que nous avons tous le pouvoir d’agir pour le mieux-être de notre prochain.»

Le représentant de la Table de pauvreté auprès du RPDS, Robert Grégoire, estime quant à lui que Donald Tremblay a donné au RPDS «le rayonnement et la crédibilité nécessaires pour assumer un leadership dans le développement social». Au total, dit-on au RPDS, c’est près de 900 000 $ qui ont été investis dans cette initiative collective du milieu.

Quant au principal intéressé, il dit quitter la présidence du RPDS avec confiance: «Mon engagement au sein du RPDS a toujours été motivé par ma conception de la justice sociale, je devais m’engager communautairement pour améliorer le sort de mon prochain, particulièrement celui plus vulnérable et marginalisé. Les assises du RPDS sont beaucoup plus solides maintenant, particulièrement avec l’arrivée d’une permanence et d’une excellente relève.»

Le RPDS a d’ailleurs réorganisé son comité de direction. Outre la nomination de Bernard Oligny comme président, Sylvie Fortin, la représentante des établissements de santé et services sociaux et chef de programme au CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes, agira en tant que trésorière. Enfin, Karine Bourbonnais, représentante du milieu municipal et coordonnatrice du Service de l’animation communautaire de la Ville de Saint-Eustache, assumera les fonctions de secrétaire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top