- PUBLICITÉ -
Dix projets présentés à l’Expo-sciences

Pascal Frappier et Julien Théorêt présentant les résultats de leur recherche pour leur projet L’image du son.

Dix projets présentés à l’Expo-sciences

À l’école Liberté-Jeunesse

Pour une deuxième année, l’École secondaire Liberté-Jeunesse permettait aux jeunes de participer au concours Expo-sciences Hydro-Québec. Organisée selon les règles, l'expérience permettra aux équipes gagnantes de présenter leur projet au volet régional et de se qualifier pour les autres volets.

L’an dernier, un projet de cette école s’était ainsi vu grimper jusqu’à la finale provinciale, à Sherbrooke. Une expérience qui a plu à un des membres de cette équipe, Jacob, qui a décidé de présenter un autre projet cette année avec un nouveau coéquipier.

En tout, ce sont dix projets qui ont vu le jour avec des équipes composées d’élèves de tous les niveaux. Ils ont travaillé sur leur sujet depuis la fin octobre afin de présenter leurs résultats le 7 février dernier, et de pouvoir se rendre à l’autre étape, le volet régional, en mars.

Plusieurs objectifs sont visés derrière l’Expo-sciences comme donner le goût de la science aux jeunes, mais également développer leur autonomie et une démarche scientifique avec des éléments tels que la recherche, la vulgarisation, la restructuration d’information, l’élaboration d’hypothèses en plus d’un volet plus académique comme la lecture, la synthèse, le français et la communication.

Les élèves étaient libres de s’impliquer ou non dans cette aventure. Des périodes dans leur horaire étaient offertes afin qu’ils puissent travailler à leur sujet, considéré comme un projet personnel, élément inclus dans leur cheminement académique.

Les jeunes avaient le choix entre trois types de projets soit la vulgarisation, l’expérimentation ou la conception. La plupart des projets se sont inscrits dans les deux premières catégories comme une équipe qui a parlé des différents aspects entourant les abeilles ou l’explication du concept du son avec des images.

Certaines équipes ont également tenté la conception, un projet sur deux ans, avec la création d’une éolienne qui combinerait également l’énergie solaire.

«Il s’agit d’une belle expérience pour les enfants, qui regroupe plusieurs matières académiques. Ce sont eux qui ont choisi sur quoi ils ont travaillé et leur motivation donne les résultats qu’on voit aujourd’hui», s’est exprimée Christiane Nault, technicienne en laboratoire et organisatrice de l’évènement.

Il régnait une certaine fébrilité chez les jeunes qui ont présenté leurs projets lors de la journée d’exposition, pour la plupart, bien articulé. Ils semblaient bien connaître leur sujet qui pour certains représentait une véritable passion. «On est des audiophiles. On voulait approfondir le sujet et on a appris beaucoup. Notre idée était de mettre une image sur le son qui est abstrait, mais qui fait partie de notre quotidien en plus d’être un phénomène de physique», ont expliqué Pascal Frappier et Julien Théorêt, avec leur projet L’image du son.

Les dix projets ont été évalués par les enseignants et les élèves de l’option science, avec une grille d’évaluation. Les résultats seront compilés afin de déterminer le grand gagnant. Mme Nault espère pouvoir choisir deux à trois équipes pour représenter l’école à la finale régionale. Le public était également invité à choisir son projet préféré.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top