- PUBLICITÉ -
Dix pianos pour contrer le décrochage scolaire

(Photo Michel Chartrand) - C’est en présence du président d’honneur Serge Langlois que s’est effectué le lancement du Souper concert 2010. Avec lui, Marie-Andrée Petelle, membre du conseil d’administration, Nathalie Gagnon, directrice adjointe et directrice de la FMI, Alain Couturier, président de la Fondation du Triolet, Line Gohier, directrice de la polyvalente Sainte-Thérèse et Paule Fortier, présidente de la CSSMI.

Dix pianos pour contrer le décrochage scolaire

Souper concert de la Fondation du triolet

Le coup d’envoi du 8e Souper concert de la Fondation du triolet au bénéfice des élèves inscrits aux programmes d’études de piano, violon et harmonie de la Formation Musicale Intensive (FMI) de la polyvalente Sainte-Thérèse vient d’être donné. Sous le thème Les Amériques, ce repas gastronomique musical se tiendra le vendredi 30 avril prochain, au Centre culturel et communautaire Thérèse-De Blainville. Serge Langlois en assurera la présidence d’honneur.

«À ce titre, il me fait plaisir de supporter l’organisme dans sa recherche de financement à court terme et, prioritairement pour l’achat de quatre pianos numériques», a-t-il déclaré, soulignant au passage le rôle important joué par la Fondation au niveau de la persévérance scolaire. «Par son support, le taux de succès contre le décrochage scolaire pour les élèves de la FMI est de 85 %», a-t-il fait valoir.

De fait, si les profits amassés au cours de cette soirée serviront, espère-t-on, à l’achat de dix nouveaux pianos, la persévérance scolaire demeure au cœur de la démarche. «Avec du cœur et de précieux dollars, ces simples notes de piano deviendront une vibrante sonate célébrant notre réussite collective contre le décrochage scolaire. J’interpelle donc la communauté d’affaires locale afin de la sensibiliser aux causes du décrochage scolaire et de lui signifier l’importance de supporter financièrement des initiatives aidant à contrer le décrochage», a ainsi plaidé le président de la Fondation, Alain Couturier avant d’ajouter:«Cette année, je fais appel à tous les individus de la région, qu’ils soient hommes ou femmes, jeunes ou âgés, parents ou grands-parents. Plus que jamais, il y a urgence d’agir et de s’impliquer à titre de citoyen responsable».

Quand la musique adoucit l’école
Également présentes, la directrice adjointe de l’école et directrice de la FMI, Nathalie Gagnon ainsi que la présidente de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI), Paule Fortier, ont toutes deux abondé dans le même sens. «D’un point de vue académique, la FMI peut se vanter des succès de ses élèves. En effet, le taux d’obtention du diplôme d’études secondaires des élèves inscrits au programme musical est de 20 % supérieur à celui de la moyenne provinciale. On peut ainsi affirmer que la musique adoucit l’école», a soutenu Mme Gagnon. «Même si les élèves inscrits à la FMI ne s’orientent pas tous dans l’intention de devenir des musiciens, ce programme a mené au succès et à la diplomation d’un nombre impressionnant de jeunes qui, aujourd’hui exercent une profession en sciences ou en lettres», faisait remarquer, pour sa part, la présidente Fortier.

Mentionnons, en terminant, que l’objectif financier lié au souper concert a été fixé cette année à 20 000 $. Les billets pour assister à la soirée sont présentement en vente au coût de 120 $ l’unité. Réservation au 450-621-6218. Les entreprises intéressées à commanditer l’évènement sont invitées à communiquer avec Nancy Bowen, au même numéro ou par courriel, à l’adresse suivante: fondationdutriolet@hotmail.com. Notez qu’il existe plusieurs possibilités de commandites, certaines offrant même une visibilité permanente.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top