- PUBLICITÉ -

Photo Yves Déry – R Les Incroyables Comestibles ont été lancés à Deux-Montagnes en 2017.

Deux-Montagnes: Une belle saison s’annonce pour les Incroyables Comestibles

Pour une troisième année consécutive, avec le soutien précieux de la Ville de Deux-Montagnes, les Incroyables Comestibles Deux-Montagnes (ICDM) lanceront la saison 2019 lors de la Journée horticole, ce samedi 25 mai. Vos voisins et voisines vous y attendent nombreux, dès 9 h, jusqu'à 14 h, heureux de vous partager toutes les informations sur le fonctionnement d’ICDM et de recevoir vos dons de semis ou de semences.

Cette année, certains des bénévoles les plus aguerris aimeraient transmettre un peu de leurs connaissances, au travers de rencontres d’échange d’information qui se dérouleront le samedi 1er juin à 14 h 30 et le mercredi 5 juin à 19 h 30.  D’autres rencontres seront organisées au courant de la saison. Pour toute information complémentaire, vous pouvez communiquer à l’adresse suivante: (incroyablesdm@gmail.com).

L’inscription est obligatoire pour les formations, mais pas pour participer dans les parcs. Les bacs potagers dans les parcs sont pour quiconque s’y intéresse. Tout le monde est invité à planter, arroser, ou simplement récolter, dans le parc de leur choix. En rendant la nourriture accessible à tous, l’organisme espère créer un esprit de communauté et un sentiment de gentillesse et de générosité.

«Nous espérons que les citoyens de Deux-Montagnes s’approprieront ces bacs pour y planter, semer, arroser, récolter tout ce qui leur plaira», de dire Marie-Claude Johnson, coordonnatrice des Incroyables comestibles Deux-Montagnes.

Les bacs existants sont dans 6 parcs municipaux: Mastromatteo, Jean-Paul Beauchemin, Olympia, Mikaël Kingsbury, Gérard-Brault et Armitage.

Si vous souhaitez partir votre propre bac, devant chez vous, les participants seront heureux de vous transmettre les documents à agrafer au dit bac et de participer au montage de celui-ci au besoin.

Origine du projet

Le mouvement Incroyables Comestibles est né en 2008 à Todmorden, en Angleterre, une ville de 16 000 habitants. Depuis, plus de 700 villes partout dans le monde ont adopté le modèle, dont environ une vingtaine au Québec. À notre connaissance, Deux-Montagnes est la première municipalité à voir naître un groupe de ce nom dans la MRC.

Le concept est tout simple. Des bénévoles plantent et arrosent des plantes comestibles dans des endroits accessibles au public afin d’augmenter la résilience alimentaire des communautés, de rapprocher les citoyens entre eux et de nourrir ceux qui en ont besoin et le goût. Des affichettes du type «Nourriture à partager» annoncent la disponibilité de la nourriture.

«Offrir de la nourriture à des étrangers est un geste significatif. Il est empreint de générosité et de solidarité, et il réchauffe le cœur tant celui du donneur que celui du receveur. Il tisse des liens et la communauté devient plus forte», de terminer Marie-Claude Johnson.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top