- PUBLICITÉ -
Deux-Montagnes et Pointe-Calumet exclues à leur tour de la ZIS

À Pointe-Calumet, les autorités municipales ont dû installer, au printemps dernier, des planches de contreplaqué afin d’élever de quatre pieds la digue afin de contrer la crue du lac des Deux Montagnes.

Deux-Montagnes et Pointe-Calumet exclues à leur tour de la ZIS

Une question de «» selon le gouvernementcohérence

Comme c’est le cas à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, les citoyens de Deux-Montagnes et de Pointe-Calumet auront la possibilité de reconstruire, à certaines conditions, leurs bâtiments inondés lors des dernières crues printanières puisqu’ils ne seront plus assujettis aux dispositions prévues dans le décret de la zone d’intervention spéciale (ZIS) adopté le 15 juillet dernier.

Le gouvernement du Québec vient, en effet, d’adopter un projet de décret en ce sens qui a pour but «d’assurer une cohérence entre les mesures s’appliquant à ces trois municipalités, pour lesquelles le gouvernement a fait connaître son intention de financer des travaux visant à consolider et à rehausser les digues» , selon un communiqué de presse émis lundi dernier par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH).

Toujours selon ce communiqué de presse, les dispositions prévues dans le décret de la ZIS du 15 juillet 2019, continuent de s’appliquer aux zones inondables de récurrence 0-20 ans, inscrites au schéma d’aménagement et de développement de la MRC de Deux-Montagnes, au 10 juin 2019, et les modifications à la ZIS, à propos desquelles les citoyens s’exprimeront, entreront en vigueur au moment de la publication du décret dans la Gazette officielle du Québec.

Concrètement, et selon certaines conditions, cela signifie que la reconstruction d’un bâtiment inondé sera possible à Deux-Montagnes et Pointe-Calumet, tout comme le sera une nouvelle construction sur des terrains devenus vagues après le 1er avril 2019. En contrepartie, toute nouvelle construction sera interdite sur des terrains vagues en date, tpujours, du 1er avril 2019.

Une bonne nouvelle pour les maires

«Il s’agit d’une très bonne nouvelle, qui fait suite à une demande que nous avons adressée, appuyée par la MRC, par la Communauté métropolitaine de Montréal et par la Municipalité de Pointe-Calumet» , a déclaré le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin, se disant «très heureux» de constater que le gouvernement du Québec a acquiescé à la demande de la Ville.

«Nous sommes extrêmement satisfaits de cette annonce, qui permettra aux citoyens de retrouver une quiétude d’esprit et éviter la confusion liée aux zones inondables. Le décret permet d’assurer une cohérence entre les trois municipalités (Pointe-Calumet, Sainte-Marthe-sur-le-Lac et Deux-Montagnes) ayant des ouvrages de protection sur leur territoire. Cette nouvelle zone d’intervention spéciale survient après plusieurs semaines de travail et de négociations entre les dirigeants de la Municipalité et le gouvernement» , de commenter, de son côté, la mairesse de Pointe-Calumet, Sonia Fontaine.

Assemblée publique de consultation

Enfin, notons qu’il y aura, le jeudi 5 décembre prochain, à compter de 19 h, une assemblée publique de consultation à laquelle sont conviés les citoyens de Deux-Montagnes, Sainte-Marthe-sur-le-Lac et Pointe-Calumet. Cette assemblée, qui se tiendra à l’auditorium de la polyvalente de Deux-Montagnes (PDM) a pour but d’entendre les personnes et les organisations qui désirent s’exprimer sur les modifications proposées.

D’ici là, les personnes concernées peuvent également faire parvenir par courriel un avis ou un mémoire au MAMH, à l’adresse courriel zis2019@mamh.gouv.qc.ca, avant 23 h 59, le 5 décembre prochain.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours Mariage 2019
- PUBLICITÉ -
Top