- PUBLICITÉ -
Deux-Montagnes: Denis Martin accède à la mairie

Denis Martin

Deux-Montagnes: Denis Martin accède à la mairie

La course à la succession de Marc Lauzon s’est vite résumée à un duel entre Denis Martin et Denis Joannette. C’est le premier qui l’a finalement emporté avec 668 voix d’avance. Quatre membres de son équipe ont été élus contre deux pour l’équipe Joannette. Le taux de participation demeure décevant, 46,7 %.

POUR LES RÉSULTATS DÉTAILLÉS, CLIQUEZ ICI

Si les résultats des premiers bureaux de vote sont apparus dès 8 h 45, il a fallu attendre deux bonnes heures supplémentaires pour connaître les résultats complets. Au final, Denis Martin remporte une victoire probante avec 45,7 % des voix contre 34,6 % pour son principal concurrent, Denis Joannette.

Il a notamment construit cette victoire dans deux districts: celui du Lac et celui du Coteau, où il a devancé son adversaire de respectivement plus de 400 et 300 voix. Les résultats ont été bien plus équilibrés dans les quatre autres districts. «Je n’ai pas d’explication précise, car nous avons travaillé fort partout», a tenté d’expliquer, dimanche soir, le nouveau maire.

Ému aux larmes, Denis Martin avait du mal à trouver ses mots: «Je ne le réalise pas. Je suis très fier d’autant que la campagne a été propre. Mais j’ai un pincement au cœur, car nous perdons deux compagnons.» Les districts de la Gare et du Grand-Moulin échappent en effet à l’équipe Martin.

Les deux conseillers sortants (Guillaume Bouvrette et James McAllister) ayant été battus, les Deux-Montagnais se sont donc réveillés, lundi, avec un conseil municipal composé exclusivement de novices.

Dans le clan Joannette, la déception est à la hauteur des espérances. «On ne s’y attendait pas. Le résultat est très différent de nos prédictions. Il y a eu un revirement», a confié le candidat à la mairie un peu secoué, mais néanmoins bon joueur. «La population a parlé. Il faut un gagnant, un perdant. Je félicite les élus. Nous leur souhaitons un bon mandat, qu’ils améliorent la vie des citoyens de Deux-Montagnes», a commenté M. Joannette.

Et celui‑ci de terminer par un souhait. «J’ai demandé à mes deux collègues élus de collaborer. Nous espérons que le climat au sein du conseil municipal va changer par rapport à ces dernières années. Ils doivent travailler pour le bienfait de la communauté.» Une volonté visiblement partagée par Denis Martin: «Frédéric (Berthiaume) et Manon (Robitaille) sont deux bonnes personnes qui ont la ville à cœur. On va travailler avec eux et pour le bien de leur quartier.»

Du côté des deux candidats indépendants à la mairie, si Jamshid Ghavami a tiré son épingle du jeu avec 929 voix (15,5 %), Eddy Johnson doit se contenter de 244 voix (4 %). Dans le district du Grand-Moulin, Louis Simard, seul candidat indépendant en lice, dépasse les 19 % de voix exprimées.

Mais la plus grande déception de la journée reste le taux de participation. En effet, 46,7 % des Deux-montagnais se sont exprimés malgré les appels au vote répétés de tous les candidats. C’est beaucoup moins qu’espéré.

La composition du prochain conseil municipal sera donc la suivante: maire: Denis Martin; conseillers, de l’équipe Martin: Karine Gauthier (du Lac), Micheline Groulx Stabile (de l’Olympia), Michel Mendes (du Coteau), Robert Montplaisir (du Golf); de l’équipe Joannette: Manon Robitaille (du Grand-Moulin) et Frédéric Berthiaume (de la Gare).

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top