- PUBLICITÉ -
Deux entreprises de Saint-Eustache touchées par un incendie majeur

Vers 9 h, mardi matin, les pompiers étaient toujours affairés à s’assurer que l’incendie était bel et bien maîtrisé.

Deux entreprises de Saint-Eustache touchées par un incendie majeur

Une soixantaine de pompiers sur place

Un incendie majeur a lourdement touché, ce mardi 10 janvier, très tôt le matin, deux entreprises de Saint-Eustache située sur la 25e Avenue, au nord de la rue Saint-Laurent. Les entreprises en question sont le centre de rénovation BMR Matco, d’où l’incendie a pris source, et l’entreprise Robert Paquette Autobus et fils, située tout à côté.

C’est vers 3 h le matin, mardi, que les pompiers du Service de la sécurité incendie de la Ville de Saint-Eustache ont été alertés de ce début d’incendie. Ils sont aussitôt arrivés sur les lieux pour constater que le feu avait effectivement débuté dans un bâtiment adjacent à la cour à bois, dans lequel des matériaux s’y trouvaient, un peu à l’arrière du magasin principal.

L’incendie s’est par la suite propagé vers la gauche, du côté de l’entreprise Robert Paquette Autobus et fils, principalement dans les bureaux administratifs qui se trouvent à l’arrière, en retrait de la 25e Avenue. Également, quelques autobus scolaires qui étaient stationnés tout près ont été fortement endommagés par les flammes, selon ce qu’il était possible de voir du côté de ce bâtiment. D’autres autobus, qui se trouvaient à l’avant, ont cependant été déplacés rapidement.

Dès le début de l’incendie, un important périmètre de sécurité a été mis en place afin de détourner la circulation automobile. Ce périmètre a, bien évidemment, causé des inconvénients aux automobilistes qui souhaitaient emprunter, en pleine heure de pointe, l’autoroute 640, via la 25e Avenue, pour se rendre à leur travail. Les commerces situés à l’intérieur de ce périmètre en ont été quitte pour demeurer fermés quelques heures.

Présent sur place, le directeur du Service de la sécurité incendie de la Ville de Saint-Eustache, Charles de Rouville a indiqué à L’ÉVEIL et LA CONCORDE qu’une soixantaine de pompiers avaient été mobilisés pour combattre le sinistre. Ainsi, des pompiers de Deux-Montagnes, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Pointe-Calumet, Mirabel, Sainte-Thérèse, Boisbriand et Blainville sont venus prêter main forte à leurs collègues de Saint-Eustache.

Vers 7 h 30, le sinistre était maîtrisé et les pompiers étaient toujours affairés, vers 9 h, à s’assurer qu’aucun foyer d’incendie ne soit encore en activité. Selon M. de Rouville, il est encore trop tôt pour déterminer la cause de cet incendie. Il semble cependant qu’un incendie d’origine accidentelle, dit-on, ait été signalé au même endroit, il y a deux semaines.

Comme l’incendie est survenu tôt le matin, aucun employé n’était heureusement au travail lorsque l’incendie s’est déclaré et propagé.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top