- PUBLICITÉ -
Dessinateur industriel cherche tricycle désespérément

Adapté pour toutes les conditions routières

Dessinateur industriel cherche tricycle désespérément

Vol insolite à Deux-Montagnes

Si vous apercevez un prototype particulier et unique en son genre de tricycle déambuler dans les environs, avertissez-en le propriétaire Sylvain Simard de Sim-Art, un dessinateur industriel et inventeur de Deux-Montagnes, ou alors la police, car il recherche désespérément cet objet de grande valeur.

Ce prototype de tricycle couché pour adulte lui a été subtilisé sur les lieux mêmes de sa résidence dans la nuit du dimanche 10 février dernier. «J’ai temporairement sorti le tricycle de mon garage pour y entrer ma voiture en prenant bien soin de le dissimuler derrière ma roulotte située au fond de l’entrée de la maison. Il n’était pas visible de la rue. Pour le voir, il fallait absolument aller près de la porte d’entrée. Dans le temps de le dire, il était disparu», raconte Sylvain Simard, un résidant de la rue Cassandre, à Deux-Montagnes, qui est un dessinateur industriel depuis 20 ans et qui a une passion pour les inventions et l’innovation technologique.

«Nous habitons une rue peu passante et nous avons de bonnes relations avec les voisins. Ce modèle de tricycle ne rentre pas dans n’importe lequel véhicule, alors il faut vraiment l’avoir fait exprès», poursuit-il. M. Simard a fait rapport du larcin à la Police régionale de Deux-Montagnes, mais demeure conscient que les autorités policières ont bien d’autres chats à fouetter.

Activité familiale de pointe

Encouragé par l’idée de réaliser un projet rassembleur et divertissant avec ses enfants et parce que les modèles de tricycle couché actuellement disponibles sur le marché sont onéreux, Sylvain Simard a mis au mininum une centaine d’heures à concevoir ce tricycle sur mesure pour sa propre utilisation, et ce, à partir de la planche à dessin jusqu’à sa fabrication. Pour la période d’hiver, il a mis au point un système de skis rétractables sous les roues avant qui lui permettait d’aller effectuer des randonnées sur les eaux gelées du lac des Deux Montagnes.

«Il a été pensé pour rouler dans toutes les conditions possibles, la neige, la gadoue, la boue… J’avais même ajouté une peau de mouton afin qu’il soit plus confortable», a expliqué avec un brin de désolation le concepteur. Le vélo était aussi équipé d’un dérailleur, d’un sélecteur de vitesses à manettes Grip Shift.

«Je suis très actif et je me plaisais bien à conduire ce tricycle deux ou trois fois par semaine. Ça aide à garder la forme», a exprimé le dessinateur industriel.

Le prototype de tricycle n’a pas vraiment de potentiel pour être commercialisé tel quel, donc peu susceptible d’intéresser les dragons téléréalistes de Dans l’œil du dragon à Radio-Canada. On devine qu’il a tout de même pour son propriétaire et concepteur de même que ses enfants une énorme valeur sentimentale. «Cependant, je travaille présentement sur une autre version plus poussée qui pourrait être commercialisable», annonce Sylvain Simard.

Dans l’intervalle, les gens du secteur qui auraient vu le prototype en question, ou qui posséderaient des indices à propos du vol, peuvent en faire part à la Police régionale de Deux-Montagnes au 450-473-4686.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top