- PUBLICITÉ -
Des propriétaires joséphois reçoivent des certificats de reconnaissance en architecture

Janick Hardy, représentante de Couche-Tard, Éric Lafrance et Julie Hubert (derrière) des Vergers Lafrance, Pierre Lamarche et Francine Daigle du Verger Lamarche, Thérèse Paquin et Julien Lauzon du Verger Julien Lauzon, Sofia Puspur et André Lamontagne, Guy Caron de Gérard Patates Frites, le maire de Saint-Joseph-du-Lac, Benoit Proulx, le conseiller Louis-Philippe Marineau, le conseiller et président du CCU Nicolas Villeneuve, le conseiller Alain Théorêt, le conseiller Donald Robinson et le conseiller Michel Thorn. Les absents de la photo: Lyne Dubé, Éric Guindon et Mélanie Poulin.

Des propriétaires joséphois reçoivent des certificats de reconnaissance en architecture

Le maire de Saint-Joseph-du-Lac, Benoit Proulx, et son conseil ont tenu à souligner, lors de la séance du conseil municipal du 9 janvier dernier, l’effort consenti, au cours des années 2014, 2015 et 2016, par des propriétaires joséphois pour restaurer, ériger ou aménager des espaces attrayants favorables au soutien de l’activité économique et la mise en valeur du territoire.

Dans le cadre d’une toute nouvelle initiative de reconnaissance en architecture, mise sur pied en novembre dernier et qui permettra de souligner, chaque année, la qualité des projets qui mettent de l’avant les tendances et les orientations qu’emprunte le développement urbain de la municipalité, neuf projets se sont mérité des honneurs de par leurs caractéristiques physiques remarquables ou leur architecture distinctive.

Les propriétaires des bâtiments concernés ont ainsi, reçu, des mains du maire de Saint-Joseph-du-Lac, Benoit Proulx et du président du Comité consultatif d’urbanisme, Nicolas Villeneuve, un certificat de reconnaissance visant à souligner leur engagement à conserver l’héritage du passé tout en l’intégrant harmonieusement avec l’environnement urbain actuel.

À l’automne dernier, tous les projets de construction, de rénovation ou d’agrandissement soumis au Comité consultatif d’urbanisme (CCU) au cours des trois dernières années, soit environ 200 projets, ont fait l’objet d’une analyse selon une grille précise portant entre autres sur le caractère architectural du lieu, la qualité de l’intégration en relation avec l’environnement immédiat, le souci de conservation des caractéristiques architecturales propres au bâtiment, la mise en valeur de produits et d’activités agricoles ou encore sur la performance énergétique et ses qualités écologiques. Les neuf projets récompensés s’étaient alors démarqués et avaient fait l’objet d’une recommandation par le Comité consultatif d’urbanisme (CCU) au conseil municipal.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top