- PUBLICITÉ -
Des propos laissent Robert Landry songeur quant à son avenir

Robert Landry, candidat à la mairie de Deux-Montagnes, photographiée sur le site de la piscine extérieure de la 14e Avenue.

Des propos laissent Robert Landry songeur quant à son avenir

Piscine extérieure de la 14e Avenue

Réagissant aux pourparlers entrepris par la Ville de Deux-Montagnes et son maire Marc Lauzon afin de permettre aux Deux-Montagnais d’être en mesure d’utiliser la nouvelle piscine intérieure qu’est actuellement à construire la Ville de Saint-Eustache, le candidat à la mairie deux-montagnaise, Robert Landry, se dit songeur quant à l’avenir de la piscine extérieure située dans la 14e Avenue, tout près du parc Central.

Selon M. Landry, cette récente sortie du maire Lauzon quant à la conclusion d’une éventuelle entente en ce sens pourrait signifier la fermeture de la piscine extérieure de la 14e Avenue. «Certains propos m’ont été rapportés à l’effet que Marc Lauzon aurait mentionné à des employés de la Ville que notre piscine serait fermée l’an prochain. J’ose espérer qu’il ne s’agit que d’une mauvaise interprétation des propos du maire, car il serait totalement irresponsable de fermer notre piscine au profit de celle de Saint-Eustache», a affirmé M. Landry, sans préciser pour autant la provenance de ses sources.

Disant n’avoir rien contre un partenariat avec la Ville de Saint-Eustache pour l’utilisation à l’année de sa nouvelle piscine intérieure, M. Landry ne s’en dit pas moins inquiet pour l’avenir de la piscine intérieure deux-montagnaise: «[Je] s’oppose vigoureusement à la fermeture de la piscine publique de Deux-Montagnes, si telle est l’intention du maire Lauzon. Si tel était le cas, cela voudrait dire que nos personnes âgées qui utilisent abondamment notre piscine n’y auraient plus accès, tout comme nos enfants qui s’y rendent à vélo. Il faut maintenir les services aux citoyens et les améliorer… pas les éloigner. Je demande au maire Lauzon de clarifier cette situation dans les meilleurs délais», a indiqué, mardi dernier, Robert Landry par voie de communiqué de presse.

Invité par L’ÉVEIL à commenter ces rumeurs d’éventuelle fermeture, le directeur général de la Ville de Deux-Montagnes, Nicolas Bouchard, a affirmé que celles-ci sont «totalement fausses». Au cours d’un entretien téléphonique, jeudi dernier, en matinée, il a affirmé: «Il n’est pas question pour la Ville de s’en départir ou de la fermer. La piscine va être maintenue. C’est un équipement passablement utilisé par nos jeunes. D’ailleurs, le conseil municipal a autorisé un contrat afin de remplacer le panneau électrique à cet endroit. D’autres travaux sont également envisagés, car la piscine date d’une bonne trentaine d’années».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top