- PUBLICITÉ -
Des producteurs vous font déguster leurs douceurs

(Photo Michel Chartrand) - Au Centre d’interprétation de la courge, des marinades et divers mets à base de courges, comme cette lasagne au butternut et cette casserole de légumes, sont concoctées.

Des producteurs vous font déguster leurs douceurs

Une route gourmande

Envie de goûter aux saveurs des Basses-Laurentides? Il suffit de prendre le temps de s’arrêter à l’un des établissements agrotouristiques, parmi la centaine des Laurentides, pour se délecter.

Pour les amateurs de l’agrotourisme, c’est une valeur sûre que de choisir cette région puisqu’on y trouve une variété de produits du terroir pour la consommation comme pour l’auto-cueillette. Tour d’horizon des entreprises d’ici, qui préparent des mets à partir de leurs récoltes et que l’on peut se procurer sur place.

La région des Laurentides regroupe le plus grand nombre d’entreprises agrotouristiques au Québec. Celles-ci génèrent plus de six millions de dollars de revenus sur le territoire laurentien. Toutes catégories confondues, elles reçoivent plus d’un million de visiteurs par année, selon le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.
À Saint-Joseph-du-Lac

Le Centre d’interprétation de la courge, situé à Saint-Joseph-du-Lac, propose des marinades, des confitures, des pâtisseries et une gamme de produits congelés à base de courges. La directrice, Catherine Lauzon, mentionne notamment la lasagne butternut, le pâté au poulet et à la courge, et la casserole de légumes d’automnes.

L’entreprise développe actuellement une nouvelle série de produits réfrigérés, des verrines d’une portion, dans lesquelles on retrouvera par exemple un pâté chinois avec courge et canard. L’ensemble des produits est exempt d’arachides et est fait, dans la manière du possible, avec des produits frais de la région.

Les Vergers Lafrance propose une boutique qui regorge de produits issus de la pomme, tels que des jus naturels, des pâtisseries et des plats de la cuisine traditionnelle québécoise. La copropriétaire, Julie Hubert, indique que les croustades, les tartes et les beignes aux pommes sont toujours très demandés, ce qui s’explique par le fait que les gens cuisinent de moins en moins. On retrouve également des pâtés et tourtières qui renferment des morceaux de pommes.

C’est sans compter la gamme de produits gourmets, ces petits pots haut de gamme de gelée de cidre de glace, et de caramel aux pommes.
À Oka

Le magasin de l’Abbaye est un incontournable puisqu’on y retrouve une panoplie de denrées alimentaires produites et emballées de façon artisanale par les moines trappistes. Le gâteau aux fruits, les chocolats, l’Okaramel, les pâtes d’amandes, les produits de la pomme et le célèbre fromage d’Oka, toujours fabriqué selon une recette créée par les pères trappistes il y a plus de 115 ans, font partie des produits qu’on y retrouve.

Située dans une vieille grange, la boutique de Jude Pomme présente une multitude de produits du terroir, dont certains sont fabriqués sur place comme le pain aux pommes, et la gelée de pommettes. Une série de moutardes à l’ancienne est également proposée.
À Saint-Eustache

Les Produits d’antan fabriqués à la Cabane à sucre Constantin composent un éventail de marinades et de confitures que l’on peut se procurer non seulement sur place, mais dans les marchés Métro d’Oka, de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, et de Saint-Eustache. L’administrateur, Michael Constantin, souligne que l’entreprise voit à améliorer ses recettes constamment. Le ketchup aux zucchinis, la relish à la betterave et la confiture aux kiwis font partie des produits originaux développés par l’entreprise.

Depuis 2001, la famille Constantin a aménagé une cuisine pour offrir un assortiment de produits prêt-à-manger, à l’année. Plus de 80 produits sont fabriqués sur place à partir de produits locaux lorsque possible. L’entreprise a d’ailleurs obtenu la certification d’Aliments préparés au Québec. Les pommes, l’érable, les concombres sont issus de la production maison.

Parmi les produits prêts-à-manger, notons les plats traditionnels du temps des fêtes, mais également les cigares au chou, la quiche aux légumes, le rosbif, divers potages et desserts.

Pour un repas plus exotique, une visite à la ferme Nid d’Otruche est une excellente idée. On peut y dénicher diverses coupes de viande d’autruche pour une fondue, un mijoté, ou encore, un filet mignon. Le copropriétaire Nicolas Charbonneau suggère également ses saucisses et ses brochettes marinées.

Les cretons fabriqués à partir de viande hachée et de gras d’autruche, présentent une teneur en oméga-3, oméga-6, et oméga-9, rendant le produit, au goût différent, intéressant. Pâté de campagne, et tourtière maison s’ajoutent à la gamme offerte depuis six ans.

Les produits sont fabriqués sur place ou en boucherie, mais toujours à partir de recettes maison.

Les Laurentides est une des régions les plus diversifiées en ce qui a trait à l’agrotourisme, particulièrement dans les MRC de Mirabel et de Deux-Montagnes. À l’intérieur d’une soixantaine de kilomètres, on retrouve les deux tiers de l’offre agrotouristique de la région.

Sillonnez les routes de campagne, en voiture ou à vélo, et découvrez une panoplie de produits frais, et préparés dans les Basses-Laurentides. De quoi repartir avec les bras chargés de provisions!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top