- PUBLICITÉ -
Des postes d’avenir

Roger Hotte, de la CRÉ Laurentides, Daniel Mayer, maire de Lachute, et François Cantin, maire de Blainville, devant l’hélicoptère sur le tarmac de L-3 Communications MAS.

Des postes d’avenir

Le secteur de l’aérospatiale

La Table de concertation sur les ressources humaines en aérospatiale Laurentides-Laval (TCRHALL) organisait les 28 et 29 mars dernier la 5e édition de la campagne de valorisation des carrières de l’aérospatiale en collaboration avec l’Institut de formation aérospatiale (IFA) à Mirabel et Emploi-Québec.

La campagne a pour slogan L’aérospatiale, un secteur d’avenir et a pour mission de faire découvrir les perspectives d’avenir de ce secteur qui prévoit avoir besoin d’une main-d’œuvre qualifiée dans les prochaines années.

«La question de la relève est importante, la Table est un regroupement très dynamique, on veut créer l’évènement. Avec la campagne, nous posons un geste concret pour les jeunes et pour stimuler la relève, mais aussi pour nous. On espère faire jaillir une étincelle pour que leur passion soit la même que la nôtre», a déclaré en conférence de presse André Bisson de la TCRHALL, qui rassemble des entreprises du milieu.

Ce sont donc plusieurs élèves de 3e à 5e secondaires provenant de Laval, Sainte-Thérèse, Blainville, Saint-Jérôme et Lachute qui ont pu vivre une journée «découverte de carrière» à l’IFA.

Sur place, un salon rassemblant une dizaine d’employeurs et d’écoles y tenant un kiosque ont présenté les différents métiers et échangé avec les jeunes.

«Chez Bombardier, dans trois ou quatre ans, les gens vont partir à la retraite. On est ici pour la main-d’œuvre de demain, que ce soit par un DEP, au niveau du cégep avec l’ÉNA (École nationale d’aérotechnique) ou universitaire avec ÉTS (École de technologie supérieure), il y a de l’emploi chez nous», a commenté Daniel McCaughey, directeur des ressources humaines chez Bombardier.

La centaine d’élèves qui ont foulé le sol de l’IFA ont également pu visiter l’atelier adjacent aux kiosques, être en contact avec des gens de métiers et finalement faire la visite de L-3 Communication MAS. L’entreprise est spécialisée, entre autres, dans l’entretien de F-18 de la flotte canadienne.

Elle est d’ailleurs la seule faisant ce type d’intervention avec des équipes civiles sur des avions militaires. Plusieurs équipes font partie des étapes d’entretien de ce type d’avions armées afin d’en prolonger leur vie. Ce sont plusieurs ingénieurs et gens de métiers qui sont à l’œuvre pour cette section de l’entreprise.

À l’extérieur, sur le tarmac de L-3 Communication MAS, les élèves pouvaient voir de près et se faire photographier avec un avion et un hélicoptère.

Depuis cinq ans, la TCRHALL a organisé des journées carrière où près de 300 élèves y ont assisté. Plusieurs bourses pour les jeunes de 4e et 5e secondaires dans les Laurentides et Laval ont également été remises. Totalisant plus de 16 000 $ et offertes à près de 200 jeunes, les bourses cette année rejoindront 50 jeunes. D’une valeur de 100 $, elles seront remises au nom de l’industrie aérospatiale pour leur persévérance scolaire.

«Nous sommes persuadés que les retombées de ces journées carrière et les bourses remises aux étudiants vont bien au-delà du plaisir des jeunes. L’industrie aérospatiale dans son ensemble retirera les bénéfices de cet investissement», s’est exprimé par voie de communiqué Stéphane Arsenault, directeur des opérations à l’IFA.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top