- PUBLICITÉ -
Des notions clefs dans les relations parents-enfants

«Votre enfant a besoin de reconnaissance. N’hésitez pas à lui donner des responsabilités: nourrir le chat

Des notions clefs dans les relations parents-enfants

Confiance et estime de soi

Formateur et conférencier depuis plus de 20 ans, Jean Bourque est intervenu sur le thème de «la confiance en soi: enfants et parents», le 12 février, à l’école Liberté-Jeunesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, devant une centaine de parents. Cet événement s’inscrivait dans le cadre du cycle de conférences organisé par la cellule 6-12 ans de la Table de concertation de la MRC de Deux-Montagnes et du sud de la MRC de Mirabel. L’orthopédagogue a publié plusieurs cahiers de stratégie sur la concentration, la réussite scolaire ou la gestion de l’enfant et du petit écran.

Jean Bourque a d’abord introduit la différence entre deux notions, parfois confondues, l’estime de soi et la confiance en soi. La première est la capacité à s’aimer comme on est. La seconde consiste à se fier à ses possibilités pour passer à l’action. Les deux sont nécessaires, comme les deux roues d’un vélo, pour avancer. «Mais la recherche à tout prix de l’estime de soi chez son enfant peut causer des effets négatifs», prévient l’orthopédagogue. Elle peut pousser les parents à éviter les obstacles à leur enfant ou leur éviter les critiques. À terme, cela peut encourager l’enfant à abdiquer devant les difficultés, à être intolérant face à ses frustrations et à ne pas accepter les critiques.

La confiance, elle, s’acquiert dans l’action. Chez l’enfant, elle se développe notamment par la communication verbale, c’est-à-dire sa capacité à aller vers l’extérieur, à exprimer ses besoins, et à s’adapter aux imprévus. «Il faut favoriser le vocabulaire d’autonomie: nom, adresse, date de naissance», suggère le conférencier. «Il faut lui faire utiliser un vocabulaire précis, participer à des jeux de langage (comme le Tabou) et favoriser les échanges en… fermant les écrans.» Le conférencier recommande les activités qui permettent de constater une progression (un petit bricolage par exemple).

La confiance chez les parents est un sujet tout aussi délicat. Jean Bourque a eu l’occasion de rencontrer au cours de sa carrière de nombreux parents dans le doute. «Quand les enfants ont des comportements difficiles, les parents doutent. Soyez décomplexés! Les meilleurs frappeurs au baseball ratent la balle 7 fois sur 10. Les parents peuvent aussi rater, sans être de mauvais parents. Référez-vous à la pyramide des besoins. L’enfant doit avant tout répondre à ses besoins physiologiques, recevoir de l’amour et se sentir en sécurité.»

Face à un enfant en situation de crise, «donc en phase de pensée spontanée», le spécialiste conseille «de le ramener le plus rapidement vers une pensée réaliste.» Il invite aussi les parents à positiver les situations. «J’avais établi avec mon enfant le rituel du point lumineux. Chaque soir, il devait raconter une chose positive de sa journée.»

Des propos rassurants pour les parents, très attentifs aux propos du conférencier. «Parfois certains parents me disent à l’issue d’une conférence: je n’ai pas appris grand-chose, mais je repars avec plus de confiance! C’est bien là l’objectif. Rappelez-vous que les stratégies les plus efficaces sont souvent les plus simples.»

La prochaine conférence de la Table de concertation de la MRC, assurée par Annie Gohier, se déroulera le 30 avril, sur le thème des bonnes bases pour une discipline efficace.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top