- PUBLICITÉ -
Écoles, investissements, CSSMI, gouvernement du Québec

À Sainte-Thérèse, les écoles du Trait-d’Union, pavillon Adolphe-Chapleau, sur la photo, et Terre-Soleil seront démolies et reconstruites. (Photo Claude Desjardins)

Des millions de dollars pour les écoles des Basses-Laurentides

Loin de la première pelletée de terre, mais…

Ce sont un peu plus de 201 millions de dollars qui seront investis dans les Basses-Laurentides au cours des prochaines années afin de construire, agrandir ou rénover des écoles. La ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région, Sylvie d’Amours, ainsi que la députée de Les Plaines, Lucie Lecours, en ont fait l’annonce, le 20 août.

La présence de Mme Lecours allait de soi puisque des 201 M$ destinés aux Basses-Laurentides, plus du quart, soit 56 M$ serviront à la réalisation de deux projets dans la circonscription de Les Plaines et ses alentours. On agrandira d’abord l’école secondaire du Harfang, au coût de 31,9 M$, en plus d’ajouter une autre école primaire à Sainte-Anne-des-Plaines (24,1 M$).

«C’est une excellente nouvelle pour les jeunes et le personnel scolaire de la circonscription de Les Plaines, a mentionné Mme Lecours. Ces investissements favoriseront la mise en place de milieux d’apprentissage modernes et propices au développement de la réussite. C’est en prenant des actions comme celles-là que nous assurerons l’avenir de nos jeunes.»

Ailleurs sur le territoire

Outre Sainte-Anne-des-Plaines, les villes de Blainville (projet de 32 M$), Mirabel (24,4 M$) et Sainte-Marthe-sur-le-Lac (32,3 M$) verront une nouvelle école primaire apparaître sur leur territoire.

Tandis qu’à Sainte-Thérèse, les écoles du Trait-d’Union, pavillon Adolphe-Chapleau, et Terre-Soleil seront démolies et reconstruites, on fera de même pour l’école Terre-des-Jeunes à Saint-Eustache.

Le CSSMI s’est évidemment réjouit de cette annonce de Québec. Pour le moment, nous indique-t-on, ce sont plus de 67M$ qui lui sont d’abord octroyés afin de démarrer l’élaboration des projets. Au moment où tous les projets seront réalisés, c’est une somme de plus de 300M$ qui aura été investie de la part du gouvernement auprès du CSSMI.

«La capacité d’accueil de la clientèle dans nos établissements est un enjeu récurrent depuis plusieurs années», a expliqué Nathalie Joannette, directrice générale du CSSMI qui accueille donc cette somme à bras ouverts.

«C’est une nouvelle plus que réjouissante, dit-elle. Notre organisation et ses différents services administratifs sont constamment à la recherche de solutions pour accueillir adéquatement les élèves dans des milieux sains et propices aux apprentissages. L’investissement financier reçu permettra donc de déployer davantage de solutions pérennes

Pas pour tout de suite

Il est important de souligner que les montants autorisés pour ces projets d’ajout d’espace et de reconstruction d’écoles s’inscrivent dans les Plans québécois d’infrastructures 2019-2029 et 2020-2030.

L’une des premières étapes à réaliser à la suite de cette annonce d’appui financier, insiste-t-on au CSSMI, est la priorisation des projets et l’établissement de l’échéancier des réalisations, et ce, en considérant les besoins des élèves et les défis qu’apporte le contexte actuel du milieu de la construction.

«J’aimerais saluer l’excellence du travail réalisé par notre équipe du service des ressources matérielles. L’innovation, la collaboration et le dépassement font partie de l’ADN de tous leurs projets», a par ailleurs indiqué Nathalie Joannette, fière d’annoncer que le directeur du service du CSSMI, Denis Riopel, ainsi que le directeur aux opérations, Éric Tellier, ont récemment remporté un Prix Cadre scolaire émérite et Reconnaissance de l’Association québécoise des cadres scolaires (AQCS) dans la catégorie Réalisation d’équipe.

«J’ai confiance en eux et en l’expertise de leurs équipes respectives pour l’exécution de ces projets en développement», de conclure la DG du CSSMI.

La région des Laurentides pourra compter sur des investissements totaux de 452,4 M$ pour réaliser 22 projets d’agrandissement et de construction d’écoles.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top