- PUBLICITÉ -
Des coquelicots et des cérémonies pour se souvenir

Photo Benoît Bilodeau – Dans l’ordre habituel, Louis Kemp, attaché politique de la députée fédérale de Rivière-des-Mille-Îles, Benoit Charette, député provincial de Deux-Montagnes, Micheline Groulx Stabile, conseillère municipale du district de l’Olympia, Denis Martin, maire de Deux-Montagnes, Elizabeth Malcolm, présidente de la filiale 185 de la Légion royale canadienne, Mario Madore, directeur de la campagne du coquelicot, et Margaret Lavallée, conseillère municipale du district du Golf.

Photo Benoît Bilodeau – Le maire de Deux-Montagnes, Denis Martin, reçoit ici son coquelicot de la présidente de la filiale 185 de la Légion royale canadienne, Elizabeth Malcolm.

Des coquelicots et des cérémonies pour se souvenir

Légion royale canadienne

Depuis maintenant une semaine, il est possible de se procurer des coquelicots dans le cadre de la campagne nationale que mène, d’un océan à l’autre, la Légion royale canadienne. Dans la région immédiate, des membres et bénévoles de la filiale 185 de la Légion royale canadienne, qui a pignon sur rue à Deux-Montagnes, seront, en effet, au poste à différents points de vente pour justement proposer à tous d’acheter l’un de ces coquelicots rouges.

Cette campagne se poursuivra jusqu’à la fin de semaine des samedi 10 et dimanche 11 novembre, au cours de laquelle l’ensemble de la population sera invité à se souvenir des 118 000 Canadiens morts en service militaire. Qui plus est, l’année 2018 marque le 100e anniversaire de la signature de l’Armistice qui a mis fin à la Première Guerre mondiale; un moment que l’on voudra souligner plus particulièrement lors des cérémonies prévues au cours de ces deux journées.

Ici, localement la présidente de la filiale 185 de la Légion royale canadienne, Elizabeth Malcom, a donné le coup d’envoi à cette campagne en procédant, le jeudi 25 octobre dernier, à la remise symbolique d’un coquelicot, au maire de Deux-Montagnes, Denis Martin, mais aussi au député provincial de Deux-Montagnes, Benoit Charette, et à l’attaché politique de la députée fédérale de Rivière-des-Mille-Îles, Louis Kemp.

Où acheter des coquelicots?

Pour ce qui est de cette campagne au niveau local, Mario Madore, qui en est encore le directeur cette année, a fait savoir que les coquelicots seront vendus par l’entremise de membres et bénévoles de la filiale 185, des cadets de l’air de l’Escadron 785 Kiwanis Saint-Eustache et de cadets de la Ligue navale du Canada 107 Deux-Montagnes.

Les gens pourront s’en procurer dans différents points de vente, principalement dans les marchés d’alimentation IGA de Saint-Eustache et Deux-Montagnes, au magasin Walmart de Saint-Eustache, dans les pharmacies Pharmaprix, chez Bain Magique, dans les succursales de la Banque de Montréal, ainsi que dans les différents restaurants Tim Hortons de la région et plusieurs autres endroits. Aussi, les hôtels et de ville et mairie en auront en vente, que ce soit à Saint-Eustache, Deux-Montagnes, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Joseph-du-Lac, Pointe-Calumet, Oka, de même qu’au conseil de bande de Kanesatake.

Les fonds amassés serviront à venir en aide aux hommes et femmes qui ont servi le pays, et qui ont risqué leur vie au nom de notre liberté et de nos valeurs, entre autres, à ceux et celles qui rencontrent des difficultés financières, et à leurs familles immédiates.

Cérémonies du jour du Souvenir

Pour ce qui est des cérémonies entourant le jour du Souvenir, il y aura au programme cette année le 72e souper annuel de l’Armistice, à la salle des Vétérans, à Deux-Montagnes, le samedi 10 novembre. Les portes ouvriront à 17 h et le souper sera servi à la suite de cérémonies prévues pour 19 h. La filiale 185 en profitera notamment pour procéder à une remise spéciale à un vétéran de la deuxième Grande Guerre mondiale, Peter Craske, originaire de Deux-Montagnes et ancien président d’une filiale ontarienne de Légion royale canadienne.

Le lendemain, le dimanche 11 novembre, à 13 h, tous sont invités à se joindre aux membres de la filiale 185 au cimetière Hillcrest, accessible via la 22e Avenue, à la hauteur du chemin d’Oka, à Deux-Montagnes, pour un moment de commémoration.

Puis, dès 14 h, cette fois à l’intersection de la 13e Avenue et du chemin d’Oka, toujours à Deux-Montagnes, un défilé se mettra en branle en direction du terrain de stationnement de la salle des Vétérans, située au 141, chemin du Grand-Moulin, pour une cérémonie au cénotaphe. «Cette année, il y aura 100 coups de cloche en mémoire de nos soldats morts au champ d’honneur pour leur dire 100 fois merci pour avoir combattu pour la liberté et la paix» , d’indiquer M. Madore.

Pour obtenir plus de renseignements sur cette campagne et ces cérémonies, il suffit de communiquer avec le bureau de la filiale 185 de la Légion royale canadienne, au 450 472-6530.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top