- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Dépôt du rapport d’irrégularités pour l’Association des maisons de jeunes de Mirabel

C’est parallèlement aux travaux de la semaine de consultation de la Ville de Mirabel sur le plan d’avenir des services aux jeunes, et également dans le cadre de la tenue de l’assemblée générale annuelle de l’Association des maisons de jeunes de Mirabel, que Madame Ysabelle Gauthier, présidente par intérim, a présenté des éléments du rapport d’irrégularités de l’Association dans lequel y figurent des faits qui ont récemment mené la Ville à prendre la décision de ne plus mandater l’association pour offrir ses services aux jeunes.

Le 9 juillet 2018, la Ville de Mirabel se voyait en effet dans l’obligation d’imposer une administration provisoire à l’Association pour faire suite à l’observation de plusieurs irrégularités, du manque de transparence et de précision de reddition de compte importante concernant l’argent que la Ville investit pour les jeunes.

Le 10 juin dernier, soit près d’un an d’administration provisoire et de travail acharné du conseil d’administration de l’Association pour tenter de corriger la problématique, un rapport final était déposé par la direction de la Ville au conseil municipal. Ce rapport faisait ressortir un élément-choc: «le résultat pour rectifier la situation est un échec». Le conseil municipal a alors décidé qu’à partir du 30 août 2019, il mettait un terme au mandat de l’Association et de son financement.

Pour faire suite à cette décision, le conseil d’administration de l’Association avait décidé d’aller au fond des choses pour bien saisir l’ensemble des problèmes et pour une fois de plus définir l’avenir de l’organisation. Un mandat avait alors été donné à une firme externe spécialisée qui a rendu son rapport le 26 juin.

Visitez lamoisson.com
- Publicité -

Les professionnels qui ont signé ce rapport ont soulevé plusieurs irrégularités et des lacunes importantes. Des déficiences majeures ont été détectées relativement à l’environnement de gestion, aux procédures de contrôles comptables, administratifs et de gouvernance et aux risques de fraude.

Irrégularités

Le rapport de vérifications comptables conclu entre autres que:

– Tous les fichiers électroniques qui devraient être confidentiels sont laissé accessibles à tous. Les mots de passe et l’accès au coffre-fort ne sont pas sécurisés;

– Les états financiers internes ne sont pas présentés périodiquement;

– De très nombreuses anomalies et/ou fausses information ont été observées sur les feuilles de temps ou des comptes de dépenses;

– Certaines dépenses sont parfois questionnables au niveau éthique et jugement : par exemple acheter et aller chercher des cupcake à Pointe-Claire chez la soeur d’une employée;

– Un manque de contrôle des dépenses de cellulaire a été constaté;

– Un manque de contrôle sur la gestion des petites caisses a été constaté;

– Des irrégularités dans les dépenses et la reddition de comptes de certains programmes ont été constatés, notamment au niveau des ateliers cuisine;

– Énormément de factures non signées par les responsables de la dépense et sans justification;

– Deux chèques avec des signatures douteuses par rapport au registre des signatures de la banque ont été soulignés;

– Il y a jusqu’à 3000$ en argent comptant dans le coffre-fort alors que la clé et le code d’accès sont pratiquement accessible à tout le personnel;

– Il y a aussi des irrégularités dans la gestion des comptes jeunes;

– L’auditeur mentionne également en introduction que ce rapport ne révèle pas nécessairement toutes les faiblesses du système.

On y a également relevé des cas de:

– Manquements majeurs à la confidentialité des renseignements personnels confidentiels,

– Infractions au code de conduite.

 

Comme le mentionne Madame Gauthier, présidente par intérim, visiblement très préoccupée par la situation: «Après plus d’un an de travail soutenu, nous avions initialement suspecté des irrégularités et, en vérifiant, cela nous menait à d’autres anomalies et ainsi de suite. Nous avons effectué des interventions après interventions pour tenter de corriger la situation et d’autres éléments étaient découverts. C’était un gouffre sans fond, nous nous sommes retrouvés devant une situation sans issue. Les jeunes et les parents ne pouvaient pas connaître cette situation totalement inacceptable. Même les bénévoles administrateurs ont eu beaucoup de mal à bien saisir cette organisation malsaine».

Le message sera clair pour les personnes qui seront impliquées dans la suite de l’Association soit que ce fonctionnement déficient ne pourra plus continuer.

Madame Gauthier a ajouté: «À titre de citoyenne bénévole, je ne pourrai plus m’impliquer dans un organisme qui ne respecte pas mes valeurs et qui n’a pas la confiance de la Ville de Mirabel. Je ne regrette pas les travaux que j’ai dû piloter, car je lègue aujourd’hui un tableau clair de l’état des choses pour les individus et les administrateurs qui devront porter l’avenir de l’Association.»

Démissions des administrateurs

Malgré sa grande passion et son dévouement incontestable pour les jeunes de Mirabel qu’on lui connaît, c’est dans ce contexte que Madame Gauthier a déposé un document qui contenait des lettres de tous les administrateurs dans lequel les administrateurs en élection pour l’assemblée générale annuelle confirment ne plus se représenter et que pour les administrateurs qui ne sont pas en élection, ceux-ci démissionnent de leur poste pour laisser le soin à l’assemblée générale de décider de l’avenir de l’organisme sans aucune contrainte.

En terminant, Madame Gauthier a mentionné son profond souhait d’espoir que les services aux jeunes que la Ville mettra de l’avant sous peu soient d’avant-garde et propices pour l’avenir dynamique de la communauté.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top