- PUBLICITÉ -
Denise Beaudoin verra à protéger et préserver le patrimoine bâti

Denise Beaudoin Verra à Protéger Et Préserver Le Patrimoine Bâti

Denise Beaudoin verra à protéger et préserver le patrimoine bâti

De derniers engagements avant les élections

La candidate péquiste dans la circonscription de Mirabel, Denise Beaudoin, s’engage, alors que la campagne électorale tire à sa fin, à protéger le patrimoine bâti, mieux encore, à le préserver, si ses concitoyens la choisissent comme députée, le 1er octobre prochain.

«Assez, c’est assez! Il faut en finir avec la destruction des bâtiments patrimoniaux et religieux qui constituent la mémoire du Québec, les racines profondes de notre culture. Il faut redynamiser notre identité culturelle régionale, c’est urgent!» de s’exclamer, dans un communiqué de presse, Denise Beaudoin qui reproche aux libéraux d’avoir négligé la souveraineté culturelle québécoise, tout au long de leur gouvernance.

«Le milieu culturel a durement subi l’austérité libérale et le dernier gouvernement a tardé à déposer sa politique culturelle, limitant de ce fait le budget alloué à la culture» , fait valoir Mme Beaudoin.

Cette dernière considère prioritaire de moderniser les mesures fiscales permettant de revitaliser les bâtiments religieux en offrant un ensemble de mesures incitatives à leur protection, leur entretien et leur mise en valeur.

La culture, l’affaire de tous

Du même coup, la candidate péquiste propose de revoir à la hausse les budgets accordés aux différents événements et services culturels, tels les sociétés arts et culture, les festivals, les bibliothèques municipales et autres.

Mme Beaudoin assure qu’un gouvernement péquiste bonifiera significativement le budget du ministère de la Culture et des Communications.

Pour sa part, elle entend bien poursuivre la défense de la langue, du patrimoine et la diffusion de l’histoire régionale, notamment celle des patriotes et de l’expropriation de Mirabel liée à la construction de l’aéroport.

«Nous devons améliorer l’accès à la culture en français de façon à ce qu’elle soit au centre de notre vie et pour garder notre langue bien vivante. La culture est l’affaire de tous: familles, élus municipaux, décideurs régionaux, sociétés d’histoire, qui sont des partenaires autant stratégiques qu’opérationnels. En impliquant différents intervenants locaux, la culture sera un facteur d’épanouissement personnel et communautaire» , d’indiquer Mme Beaudoin.

«Dans ce contexte, de préciser la candidate péquiste, j’appuie l’intention d’établir une stratégie gouvernementale en architecture reconnaissant sa valeur dans la création de milieux de vie de qualité, incluant la représentativité des femmes dans la toponymie. J’appuie également la reconnaissance de l’identité culinaire québécoise et l’aide financière conséquente au développement de l’agrotourisme

«N’oublions pas que l’histoire, l’architecture et les traditions locales façonnent le patrimoine et la culture du peuple. Territoire et culture sont intimement liés» , de conclure Denise Beaudoin qui a été nommée Patriote de l’année, en 2006, par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours fête des pères
- PUBLICITÉ -
Top