- PUBLICITÉ -
Denise Beaudoin favorise l’adoption d’uneloi-bouclier

La candidate péquiste dans Mirabel, Denise Beaudoin, en compagnie de la députée sortante de Joliette et vice-chef du PQ, Véronique Hivon.

Denise Beaudoin favorise l’adoption d’une loi-bouclier

Famille et éducation

Pour Denise Beaudoin, candidate péquiste dans la circonscription de Mirabel, il est impératif d’élire un gouvernement qui ne coupera pas le budget du ministère de la Famille et de celui de l’Éducation. Et le Parti québécois (PQ), assure-t-elle, est le seul parti ayant réellement à cœur le sort des familles et des jeunes.

C’est pourquoi celle-ci favorise l’adoption d’une loi-bouclier afin de mettre fin aux générations sacrifiées par un manque d’orthopédagogues, de psychoéducateurs, de conseillers en orientation et autres. Quant au budget de fonctionnement du système de l’éducation, il serait établi année après année par une tierce partie indépendante.

«Ce n’est ni le parti actuel au pouvoir ni la Coalition Avenir Québec (CAQ), qui veut couper 1,4 milliard en éducation, par ses baisses de taxes, qui permettront le développement optimal du système éducatif du Québec» , souligne, dans un communiqué de presse, la candidate péquiste dans Mirabel.

Selon cette dernière, le PQ est le seul parti qui s’engage à augmenter significativement les ressources spécialisées pour les élèves en difficulté et même imposer un seuil de professionnels à cette fin.

«En plus d’endosser cette position, je vais tout faire pour que chaque enfant de ma circonscription ait accès à une école à proximité de son domicile. Actuellement, certains élèves doivent parcourir de longues distances en autobus, tandis que d’autres doivent fréquenter une école différente de leurs frères et sœurs» , de déplorer Mme Beaudoin.

Créer de nouvelles places en garderie

Celle-ci se questionne, par ailleurs, sur le fait que la CAQ propose, comme nouvelle mesure éducative, la maternelle à 4 ans, alors que les écoles de la région, fait-elle remarquer, manquent déjà de classes.

«Est-il nécessaire de rappeler que c’est le Parti québécois qui a créé en 1997, les centres de la petite enfance (CP) à bas tarif, facilitant ainsi la conciliation travail-famille? Depuis toujours, le PQ est le seul parti des familles. Il en fait une telle priorité, qu’une fois au pouvoir, il entend créer 26 800 nouvelles places en garderie d’ici 2022, au tarif unique de 8,05 $ pour le premier enfant, 4 $ pour le second et sans frais à partir du 3e enfant, ainsi que pour les familles au revenu annuel inférieur à 34 000 $» , d’ajouter Denise Beaudoin.

Enfin, la candidate péquiste n’oublie pas les étudiants du secondaire, du cégep et de l’université qui vivent en région. «Pour ceux de ma circonscription, j’envisage de déployer rapidement un service de navettes jusqu’à la gare de train de banlieue et des autobus jusqu’aux établissements scolaires» , promet-elle, tout en affirmant, en guise de conclusion, «il faut donner de l’oxygène aux familles. Et le PQ est le seul parti qui puisse le faire» , de conclure celle-ci.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top