- PUBLICITÉ -
Denis Paré veut redonner aux Québécois leur pouvoir de décider

Denis Paré a officiellement déposé sa déclaration de candidature au directeur du scrutin de la circonscription de Deux-Montagnes, Francis Di Tullio.

Denis Paré veut redonner aux Québécois leur pouvoir de décider

Avec le parti Citoyens au pouvoir

Affirmant que «les gens sont écœurés par la magouille politique [par laquelle les principales formations politiques] trouvent une façon d’utiliser l’argent des contribuables pour créer des programmes afin de séduire un électorat ciblé» , le candidat du parti Citoyens au pouvoir (PCAP) dans la circonscription de Deux-Montagnes, Denis Paré, souhaite justement redonner, par sa candidature, aux Québécois leur pouvoir de décider.

Et c’est pourquoi celui-ci les invite à visiter la plateforme électorale de sa formation politique, à l’adresse [www.citoyensaupouvoir.ca] lui qui a officiellement déposé, le vendredi 31 août, en après-midi, sa déclaration de candidature en vue des élections provinciales du lundi 1er octobre prochain.

Devenir partie prenante des décisions

«Un moment comme celui-là est très important pour moi. Mon cheminement me permet aujourd’hui de proposer aux électeurs du comté de Deux-Montagnes un changement de gouvernance à la hauteur de leurs aspirations» , a déclaré l’ex-conseiller municipal à la Ville de Saint-Eustache au sortir du bureau du directeur du scrutin de la circonscription de Deux-Montagnes, Francis Di Tullio.

«Par la démocratie directe (modèle suisse), les citoyens deviennent parties prenantes des décisions de l’État et peuvent aussi, par la présentation de référendum d’initiative populaire, proposer des projets et même des lois. De plus, les citoyens auront la possibilité de destituer un élu advenant que celui-ci ne livre pas la marchandise» , a tenu à rappeler M. Paré.

«Quand je regarde notre province, je vois des écarts énormes qui se dressent entre les riches et les pauvres, en passant rapidement par la classe moyenne. Je regarde les gens qui nous dirigent en les regardant vers le haut alors qu’ils ne regardent à peine vers le bas. Il fut un temps où des hommes de grande valeur avec de l’imagination et une vision pour cette province à bâtir nous regardaient droit dans les yeux lors d’une conversation. Nous étions loin du Facebook, mais plutôt du… ‘’face to face’’» , d’ironiser le candidat du PCAP.

Pour l’homme de 67 ans, les électeurs se doivent d’élire des gens pour les représenter, les défendre et leur assurer une qualité de vie équitable, dont chacune des classes pourra bénéficier pour améliorer sa situation. «Choisir son gouvernement et avoir l’opportunité de rejeter ceux qui ne font pas leur emploi, c’est ce que prône CAPDQ» , ajoute cependant le candidat du parti Citoyens au pouvoir.

Enfin, M. Paré a précisé qu’il présentera d’ici là ses intentions afin de faire de Deux-Montagnes une des premières circonscriptions du Québec à mettre en pratique la démocratie directe. «À nous de faire la différence!» de lancer en guise de conclusion celui-ci.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top