- PUBLICITÉ -
Déficience intellectuelle: briser les tabous

Les quatre élèves du PEI ont partagé plusieurs moments de loisirs avec des personnes atteintes de déficience intellectuelle.

Déficience intellectuelle: briser les tabous

Sensibilisation à la PDM

Quatre élèves de la polyvalente Deux-Montagnes (PDM) ont œuvré à faire tomber les barrières qui peuvent parfois se lever devant les gens atteints d’une déficience intellectuelle.

Dans le cadre de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle 2012, qui se déroulait du 11 au 17 mars, ils ont fait la tournée de 17 classes du Programme d’éducation internationale (PEI) de l’établissement pour présenter quelques personnes atteintes de déficience intellectuelle et sensibiliser leurs compères au fait que cette tranche de la population n’est pas différente d’eux.

L’intervenant social Olivier Villeneuve affirme que de «bons échanges» ont eu cours en classe. Les participants ayant une déficience intellectuelle ont semblé aimer l’initiative qui leur a permis de vivre des expériences d’intégration sociale. Marie-Josée Henry raconte avoir expliqué aux élèves en quoi consistait son emploi. Guy St-Jacques a aimé tenir l’affiche de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle et parler aux élèves. Kristopher Ouellette a été ému de retourner dans son ancienne école. Frédéric Corsili a également visité les classes avec ses collègues.

Parmi les quatre élèves du PEI, Danik Lambert raconte avoir parlé aux élèves du fait que les personnes atteintes de déficience intellectuelle sont «comme tout le monde.» Derek Le Lann poursuit. «Ils parlent de hockey. Ils vont au cinéma. Il n’y a pas de grandes différences», mentionne-t-il. Ludovic St-Denis confirme que ces personnes vivent des émotions comme les autres. «Ils apprécient peut-être plus les petites choses que nous, mais on partage les mêmes intérêts», indique-t-il.

Félix Bédard a souligné le chaleureux accueil des enseignants de la 1re à la 4e secondaire qui les ont fait entrer dans leur classe sans être prévenus d’avance de leur visite. «Ce sont plus de 500 élèves qui ont été sensibilisés aujourd’hui. Ils ont été invités à aimer la page Facebook de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle», précise Olivier Villeneuve.

Cette tournée qui s’est terminée avec un dîner-partage était l’aboutissement de quatre mois d’activités entre les deux groupes de gens. En effet, les quatre élèves du PEI doivent, dans le cadre de leur année, effectuer du bénévolat, ce qu’ils ont fait en participant à des matchs de hockey cosom, en allant au cinéma, en partageant un repas avec les personnes atteintes de déficience intellectuelle. Cette initiative du comité organisateur issu de la Table de concertation en déficience intellectuelle de la MRC de Deux-Montagnes–Mirabel existe pour la deuxième année, mais la tournée dans les classes était une première. Cela a permis d’élargir la clientèle à sensibiliser. Le comité organisateur a bon espoir que l’an prochain, encore plus d’élèves soient intéressés à apprendre à mieux connaître les personnes ayant une déficience intellectuelle.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top