- PUBLICITÉ -
Tirée de la trame sonore du Roi Lion, une pièce a été jouée aux violons par les élèves.

Tirée de la trame sonore du Roi Lion, une pièce a été jouée aux violons par les élèves.

La mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant, a louangé le geste des organisateurs du Festival de musique Santa Teresa, dont Julien Aidelbaum.

De précieux dollars pour la Fondation Au Diapason

Grâce au Festival de musique Santa Teresa

Les quelque 250 élèves de l’école primaire Arthur-Vaillancourt de Sainte-Thérèse, et leurs parents, seront heureux d’apprendre que grâce à la présentation, en avril, de la première édition du Festival de musique Santa Teresa, et à Sirus XM, partenaire de l’événement, un chèque de 12 000 $ a été octroyé, le mardi 30 mai dernier, à la Fondation Au Diapason dont la mission est de soutenir le programme de musique offert à cette école fréquentée par des élèves provenant du territoire de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI)

Bon an mal an, et ce, depuis plus de 25 ans, la Fondation Au Diapason se fixe comme objectif d’amasser 75 000 $ afin, notamment, de remplacer violons et pianos qui sont utilisés par les jeunes élèves, mais aussi pour doter ces derniers de matériels pédagogiques adaptés à leurs besoins. Pour son président, Pierre Gervais, ce don de 12 000 $ arrive donc juste à point.

«C’est formidable de voir les organisateurs du festival réinvestir une partie des revenus de l’événement dans les plus jeunes musiciens de la région. Nos élèves se retrouveront peut-être un jour sur vos planches» , a-t-il mentionné en s’adressant aux organisateurs du festival Santa Teresa, Julien Aidelbaum et Nicolas Fortin.

Après avoir expliqué que ce don de 12 000 $ a été rendu possible grâce aux 1 200 billets vendus pour le spectacle du 28 avril de Patrick Watson (10 $ par billet vendu étaient remis à la Fondation), M. Aidelbaum a réitéré son intention de répéter l’expérience l’an prochain.

«Dès que nous avons commencé à penser à créer l’événement, a-t-il dit, c’était important pour nous de faire quelque chose de concret. Avec cette remise, nous tenons à envoyer un message clair que l’organisation du festival Santa Teresa veut collaborer avec le milieu et veut faire une différence. Ce n’est pas un party de deux ou trois jours, mais une vision, une mission! On pense déjà aux éditions de 2018 et 2019!»

Soulignons que celles-ci devraient toutefois être déplacées en mai.

Une générosité appréciée

Présente lors de la remise du chèque, la mairesse de Sainte-Thérèse, Sylvie Surprenant, a applaudi la générosité des organisateurs du festival Santa Teresa à l’égard de l’école Arthur-Vaillancourt et de sa fondation.

Juste avant, elle avait eu la chance d’assister, dans le gymnase de l’établissement, à un spectacle que les élèves de l’école Arthur-Vaillancourt avaient préparé à son intention. Elle se souviendra longtemps de cette prestation.

«La qualité des numéros auxquels nous venons d’assister prouve que vous avez bien fait d’investir dans la Fondation Au Diapason» , a lancé Mme Surprenant en direction des organisateurs du festival.

Pour Mme Surprenant, il était par ailleurs «naturel» que Sainte-Thérèse, «une ville qui a toujours fait la promotion des arts de la scène et de la musique» accueille le festival Santa Teresa.

«De tels événements jouent un rôle essentiel et influencent grandement le développement de notre Ville et son centre-ville. Nous sommes fiers d’être un partenaire de première heure du festival Santa Teresa et remercions ces visionnaires qui, dès la tenue de la première édition, ont pensé à redonner à la communauté.»

Pour en apprendre davantage au sujet de la Fondation Au Diapason, il faut se rendre à [lafondationaudiapason.org]. Quant à la 2e édition du festival Santa Teresa, il faudra vraisemblablement attendre au printemps 2018 pour en connaître la programmation. s

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top