- PUBLICITÉ -
David Marra‑Hurtubise

David Marra‑Hurtubise

David Marra‑Hurtubise, un jeune qui veut s’impliquer en politique active

Candidat dans le secteur de Saint‑Janvier

Le Mirabellois David Marra‑Hurtubise se lance dans la course électorale municipale à titre de candidat indépendant. Il briguera le poste de conseiller municipal dans le district 3, couvrant une partie du secteur de Saint‑Janvier, là où il habite depuis de nombreuses années.

À 33 ans, celui qui travaille chez Cycle Environnement comme chargé de projet estime qu’il est temps que des jeunes comme lui s’impliquent en politique active. La crise qui touche actuellement le milieu municipal ne lui fait pas peur, au contraire. «Je veux agir et présentement, il y a une belle fenêtre d’opportunité pour agir. Ce que je souhaite, c’est de ramener la participation citoyenne», a laissé savoir le candidat en entrevue, mercredi dernier.

«C’est ma première campagne. Je suis nerveux, mais confiant. J’ai des choses à dire», assure David Marra‑Hurtubise, qui veut rapprocher les citoyens de la politique.

Lui, c’est à titre de conseiller municipal indépendant qu’il entend le faire. «Je veux être indépendant pour être libre de mon programme, de mes engagements, de mes priorités et de mon autofinancement et libre de parole sans avoir à tenir une ligne de parti.»

Cela ne signifie pas pour autant qu’il fera cavalier seul. S’il se présente comme quelqu’un possédant des qualités de leadership, il assure être un homme d’équipe et de consensus. «Je sais faire preuve de discernement et de jugement critique afin de collaborer aux travaux et d’appuyer les propositions contribuant au bien‑être collectif, qui pour moi est une valeur primordiale», tient‑il à préciser.

Diplômé en ingénierie de l’Université de Sherbrooke, David Marra‑Hurtubise se présente comme un homme de projets et d’idées. Il a précédemment dirigé des projets en optimisation des processus d’affaires. Son intérêt pour le développement durable l’a ensuite poussé à s’impliquer dans des projets touchant la gestion des matières résiduelles et le transport durable. Il a aussi soutenu une commission scolaire dans l’élaboration de sa démarche environnementale en plus de promouvoir l’entrepreneuriat auprès des jeunes.

Le jeune Mirabellois a déjà élaboré quelques idées qu’il entend bien mettre de l’avant advenant son élection. L’instauration du programme À pied, à vélo, ville active qui favorise le transport sans voiture des écoliers et qui a déjà trouvé preneur dans d’autres villes laurentiennes, la revitalisation du tronçon de la route 177 traversant le secteur de Saint‑Janvier et l’accès gratuit aux parcs du Domaine‑Vert et du Bois de Belle-Rivière en font partie.

L’implantation d’une gare de train de banlieue le préoccupe aussi. La jugeant essentielle, il se dit prêt à mettre son grain de sel pour débloquer l’impasse actuelle.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Gagnez 3000$ en forfait Mariage
- PUBLICITÉ -
Top