- PUBLICITÉ -
Dans les lieux municipaux à Saint-Eustache

(Photo Michel Chartrand) - Les conseillers municipaux André Biard et Daniel Goyer ont présenté les bacs de récupération qui se retrouveront dorénavant dans les lieux publics de la ville de Saint-Eustache.

Dans les lieux municipaux à Saint-Eustache

Des bacs de recyclage et récupérateurs de piles sont maintenant en place

Les autorités de la Ville de Saint-Eustache ont annoncé que les bâtiments et tous les lieux publics municipaux seront dorénavant munis de bacs de récupération à trois voies ainsi que de récupérateurs de piles.

Entièrement subventionnés en vertu d’un programme de la Table de récupération hors foyer, s’adressant aux villes de la MRC de Deux-Montagnes, les bacs de récupération à trois voies appelés Multiplus permettront de disposer distinctement des matières telles que le papier, le plastique, le métal et le verre. La troisième section du bac est conçue pour recevoir les déchets putrescibles.
«Nous avons fait beaucoup de démarches au niveau de la récupération des matières recyclables à domicile. Notre défi consiste à présent d’aider nos citoyens à acquérir le réflexe de récupérer en tout temps et en tous lieux. Nous sommes donc heureux d’ajouter le volet récupération dans les lieux publics municipaux», a déclaré Daniel Goyer, conseiller municipal et président du comité de l’environnement et du développement durable.
«Il est prouvé, ajoute-t-il, que lorsque les facilités sont présentes, les gens les utilisent volontiers et que cela crée un effet d’entraînement spontané chez les personnes fréquentant les lieux. Le tout contribue à créer une habitude et devient rapidement un réflexe.»

Les citoyens pourront donc retrouver les bacs de récupération dans des endroits comme le complexe Walter-Buswell, la bibliothèque et le Complexe Multisport, ainsi que dans les centres communautaires des différents quartiers de la ville. Dans un avenir très rapproché, la Ville veut également munir les parcs et les places publiques, de bacs de récupération robustes.

Pour ce qui est des récupérateurs de piles, ils se retrouveront dans 11 bâtiments municipaux assidûment fréquentés par les citoyens. Selon Environnement Canada, il s’est vendu au Québec, en 2006, plus de 120 millions de piles, ce qui représente 4 000 tonnes de matières toxiques comme le plomb, le mercure, le cadnium, le nickel et le zinc.
«L’un des plus importants contaminants pour le compost et les écosystèmes en général, ce sont les piles. En réduisant le nombre de piles enfouies, nous allons augmenter la qualité du compost», a mentionné le maire Claude Carignan.

D’autres gestes concrets pour favoriser l’environnement sont posés par le biais de conférences et de soirées d’information. Par exemple, de nombreux évènements sont organisés chaque année par différents organismes communautaires, sportifs ou culturels. Il est prouvé qu’un participant à l’un ou l’autre de ces évènements génère en moyenne cinq fois plus de déchets que dans son quotidien. Deux conférences gratuites sont proposées aux employés et bénévoles pour organiser des évènements écoresponsables.

Elles seront prononcées par Caroline Voyer, du Conseil québécois des évènements écoresponsables, le mardi 12 mai, de 13 h 30 à 16 h 30, ou le mercredi 13 mai, de 17 h 30 à 20 h 30. Pour des renseignements supplémentaires, contactez le Service des communications au 450-974-5001, poste 5221.

Après la soirée d’information sur le compostage, qui a eu lieu jeudi dernier, les citoyens sont conviés, le mercredi 29 avril, à une conférence au cours de la conférence ils sauront comment obtenir une pelouse écologique et résistante aux vers blancs. Pour renseignements: 450-974-5000.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Gagnez 1000$ en cartes-cadeaux, gracieuseté de Hamster Espace Papier

Gagnez 3000$ en forfait Mariage
- PUBLICITÉ -
Top