- PUBLICITÉ -
Dans Deux-Montagnes : Stéphanie Ménard s’engage à améliorer la qualité de vie des familles

Si elle est élue députée pour la circonscription de Deux-Montagnes, la candidate libérale Stéphanie Ménard souhaite améliorer la qualité de vie des familles du comté de Deux-Montagnes.

Dans Deux-Montagnes : Stéphanie Ménard s’engage à améliorer la qualité de vie des familles

Si elle est élue députée pour la circonscription de Deux-Montagnes, la candidate libérale Stéphanie Ménard souhaite améliorer la qualité de vie des familles du comté de Deux-Montagnes.

«Alors que le PQ avait fait le choix de couper dans les allocations familiales, le bilan du gouvernement libéral en matière de famille est éloquent: 7 milliards de dollars en 2011 pour nos familles, ce qui représente une augmentation de 71 % depuis 2003», précise par le biais d’un communiqué, Stéphanie Ménard.

Mme Ménard ajoute que «dans un nouveau mandat, le PLQ s’engage notamment à offrir aux parents, pour chacun des enfants inscrits à l’école primaire publique, un soutien financier direct de 100 $ non imposable versé en août afin de les accompagner dans l’achat de matériel scolaire à la rentrée des classes».

Les libéraux feront aussi passer de 10 à 16 ans l’admissibilité à la couverture de la RAMQ pour les soins buccodentaires. Ajoutons aussi le déploiement de 15 000 nouvelles places en garderie au cours des 4 prochaines années. Quant à l’indexation des tarifs des services de garde au coût de la vie, «cela permettra à la fois de conserver un réseau de qualité, tout en respectant la capacité de payer des parents.»

Par ailleurs, un gouvernement libéral offrira un crédit d’impôt remboursable pour la rénovation verte qui vise à encourager la rénovation des résidences principales dans le but d’en améliorer l’efficacité énergétique. Le crédit d’impôt correspondrait à 20 % des dépenses admissibles supérieures à 1 000 $ pour des travaux reconnus de rénovation verte. La valeur maximale du crédit d’impôt serait de 3 000 $.

Finalement, les libéraux permettront aux propriétaires de PME québécoises de bénéficier d’un traitement fiscal équivalent, qu’ils vendent leur entreprise à un membre de leur famille ou qu’ils la vendent à un tiers. Le transfert familial d’une entreprise sera donc admissible à la règle d’exonération fiscale d’impôt sur les gains en capital de 750 000 $. De plus, pour les entreprises agricoles, l’exonération fiscale d’impôt sur les gains en capital lors d’un transfert familial passera de 750 000 $ à 1 million de dollars.

«Le PLQ en valorisant et favorisant les transferts familiaux d’entreprises permettra aux familles du comté de Deux-Montagnes d’assurer le succès et la continuité intergénérationnels de leur PME et de leur entreprise agricole», indique Stéphanie Ménard.

«Toutes ces mesures contribueront à améliorer la qualité de vie des familles du comté de Deux-Montagnes qui sont au cœur de mes priorités», conclut Stéphanie Ménard.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top