- PUBLICITÉ -
Daniel Goyer: une voie réservée pour les autobus sur l’autoroute

Daniel Goyer

Daniel Goyer: une voie réservée pour les autobus sur l’autoroute

Le candidat du Parti québécois (PQ) dans la circonscription de Deux-Montagnes, Daniel Goyer, c’est bien connu, est un ardent défenseur de la qualité de l’environnement. Et c’est bien ce dont il s’agit avec les deux chantiers qu’il a abordés, ces derniers jours, et cela, a‑t‑il fait valoir, dans un esprit de continuité, et auxquels il travaille avec détermination depuis 18 mois.

(NDLR) — Communiqué de presse émis par le candidat du Parti québécois dans Deux-Montagnes, Daniel Goyer.

Aux yeux du candidat, qui a maintes fois abordé le problème avec le ministère des Transports du Québec (MTQ), «l’autoroute 13 persiste à présenter de graves problèmes de congestion, en particulier pour les citoyennes et citoyens de la circonscription de Deux-Montagnes, dont, entre autres, de très nombreux étudiants se rendant au métro Montmorency à Laval.»

Devant cette situation, M. Goyer dit inscrire son action sur le mode solution. «Je vais travailler à l’établissement d’une voie réservée pour autobus sur l’accotement de l’autouroute 13, et ce, dans les deux sens», s’est engagé, dans un communiqué de presse, le député sortant.

Il convient de mentionner que le transport par autobus dit «express» faisant la navette entre Saint-Eustache et le métro de Laval est déjà en force, sauf que, faute de voies réservées, ils se retrouvent coincés dans les bouchons habituels!

«Cette proposition, de soulever M. Goyer, va permettre d’éviter d’empiéter sur les voies régulières, un geste qui pénaliserait indûment les automobilistes déjà confrontés à une situation problématique.»

Cette piste a commandé de nombreuses démarches de la part du député en poste alors, comme cette intervention «faite auprès de la Conférence régionale des élus des Laurentides visant à prioriser les voies réservées sur l’autoroute 15 et à ajouter l’autoroute 13 à ce projet.»

«De plus, le Conseil intermunicipal de transport Laurentides (CITL) a donné suite à mes démarches et a demandé à l’Agence métropolitaine de Montréal (AMT) de considérer la voie réservée sur l’autoroute 13. De même, la MRC de Deux-Montagnes a, à ma demande, adopté une résolution demandant d’étudier la voie réservée sur l’autoroute 13. Enfin, à la suite d’une rencontre que j’ai eue avec les dirigeants de l’AMT, il a été convenu de lui adresser une demande pour la mise sur pied d’un comité de travail sur l’axe A‑13 afin d’étudier dans le détail la question de cette voie réservée», a tenu à préciser Daniel Goyer.

Toute cette détermination illustre bien, aux dires du candidat péquiste, «ma volonté de trouver une solution adéquate à l’engorgement de l’autoroute 13, une priorité pour moi!»

Toujours dans ce rapport étroit entre le transport et l’environnement, M. Goyer est un chaud partisan de l’électrification des transports, une ressource non polluante. «J’aime à rappeler l’importante politique du gouvernement Marois en cette matière, a‑t‑il fait valoir. C’est une voie d’avenir qui convient on ne peut mieux au Québec, à l’avant-garde du peloton en recherche et développement de l’électrification des transports.»

Son potentiel est énorme, de poursuivre M. Goyer, et la chose n’a pas échappé par exemple aux gens de Nova Bus, une entreprise de Saint-Eustache qui innove dans ce secteur. Pour lui, le bénéfice est net: «Aucune atteinte n’est portée à la qualité de l’air et de l’environnement et la recherche est un pôle d’activité majeur sous notre gouvernement.»

«Un projet de centre de recherche dans ce secteur d’activité d’avenir est prévu. Je vais travailler ferme à ce que cet investissement majeur se réalise chez nous, dans les Laurentides, permettant ainsi peut-être que la circonscription de Deux-Montagnes soit appelée à constituer une véritable niche industrielle très porteuse», a conclu le candidat Daniel Goyer.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top