- PUBLICITÉ -
Daniel Goyer: «Je prône l’intégrité

Daniel Goyer

Daniel Goyer: «Je prône l’intégrité, l’accessibilité, la responsabilité et la détermination…»

«Je prône l’intégrité, l’accessibilité, la responsabilité et la détermination dans le rôle de véritable député. Ce ne sont pas de vains mots pour moi!» d’affirmer le candidat Daniel Goyer, au sortir d’un mandat bien rempli de 18 mois comme député de la circonscription de Deux-Montagnes. Celui-ci dit, en outre, témoigner toujours de la même passion dans le service à la population.

(NDLR) — Communiqué de presse émis par le candidat du Parti québécois (PQ) dans Deux-Montagnes, Daniel Goyer.

«La confiance que m’ont accordée les gens est source d’une grande motivation, et elle contribue grandement au dynamisme que j’ai mis à défendre les intérêts de toutes et de tous», a‑t‑il, dans un communiqué de presse, expliqué.

Devant les nombreux défis qui se posent encore à lui, le candidat souhaite vivement pouvoir continuer ce travail de présence, d’écoute et de gestes concrets qu’il pose pour améliorer la qualité de vie des citoyennes et citoyens, familles, femmes, aînés, jeunes…

M. Goyer précise: «Notre gouvernement a réalisé beaucoup, il a su prendre des décisions parfois difficiles, et il a posé d’importants jalons aux plans économique et social dont certaines retombées concrètes se sont matérialisées dans la circonscription (Nova Bus, le rehaussement de l’aide financière aux organismes, de nouvelles places en services de garde, d’importants investissements culturels et d’infrastructures, l’implantation d’une unité de médecine familiale et autres).»

«Tout cela cependant ne s’arrête pas là, d’où ma ferme volonté, à l’occasion d’un prochain mandat – que je souhaite majoritaire – de mener à terme certains des chantiers que j’ai entrepris depuis un an et demi, et qui ne demandent qu’à être réalisés dans l’intérêt de mes concitoyens», d’ajouter le candidat péquiste.

Passant à un autre ordre de considérations, M. Goyer a abordé avec sérénité la campagne en cours: «Je suis et demeure pleinement positif au cœur de cet exercice démocratique important. Je suis toutefois très perplexe devant les avenues que suggèrent mes adversaires.»

Le candidat estime que jouer au père Noël, comme le font ses adversaires auprès des familles notamment, n’est «que pure tromperie. Les chiffres et les solutions avancés ne tiennent pas la route et empruntent au plus simple jovialisme.»

Selon le candidat Goyer, le gouvernement du PQ sait prioriser ses actions et il demeure réaliste quand vient le temps de toucher aux finances publiques: «Simplement, nous ne nous payons pas ce que nous n’avons pas les moyens de nous payer!»

Et puis, il y a les attaques qui sentent les basses manœuvres: «Dès le déclenchement des élections, je me suis engagé à livrer une lutte propre, à faire valoir mes projets et mes idées, à dire toute la fierté que je mets à représenter la population. Nul besoin pour moi de taper sur le dos des autres candidats. Intègre je suis, intègre je demeurerai face à la population.»

Et d’ajouter le député sortant: «Voilà bien ce qui me distingue: mes racines sont ici, mon travail et ma famille sont ici et c’est parmi vous que je m’implique dans ma communauté, entre autres comme conseiller municipal pendant 16 ans.»

Le candidat D. Goyer a conclu en invitant les gens à aller voter en grand nombre: «Le choix démocratique de vos dirigeants est un privilège: allez voter!»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top