- PUBLICITÉ -
Daniel Goyer entend soutenir les priorités en transport

Le candidat du Parti québécois (PQ) dans Deux-Montagnes, Daniel Goyer, rappelle que la sortie de la 640 à la hauteur de la 25e Avenue a été aménagée en 1980, alors que le trafic était beaucoup moins lourd.

Daniel Goyer entend soutenir les priorités en transport

Dans Deux-Montagnes

Le candidat du Parti québécois (PQ) dans Deux-Montagnes, Daniel Goyer, entend faire siennes les priorités de la région en matière de transport.

Dans un point de presse qui s’est déroulé à quelques jets de pierre du carrefour de la 25e Avenue et de l’autoroute 640 à Saint-Eustache, Daniel Goyer a qualifié de «sérieux» les problèmes du réseau routier au nord de l’autoroute 640. Cette dernière intersection, de même que la future bretelle de l’autoroute 640 sur la rue Saint-Eustache, l’agrandissement du stationnement de la gare de train à Deux-Montagnes, la voie réservée aux autobus sur l’autoroute 13 et le système du transport intégré seraient dans ses priorités en tant que député. Il dit constater la «vétusté» des installations de la 25e/Autoroute 640. «J’ai assisté à la construction de cette sortie en 1980, à une époque où il y avait beaucoup moins de trafic. C’est une priorité à inscrire au plan quinquennal du ministère des Transports», dit-il, espérant que le projet ne soit pas repoussé dans le temps.

Accès par la rue Saint-Eustache

Daniel Goyer rappelle aussi que l’accès à l’autoroute 640 via la rue Saint-Eustache était déjà prévu en 1978. La concrétisation du projet, annoncée par la Ville de Saint-Eustache il y a quelques semaines, est importante pour libérer les autres accès à la 640. «Ce dossier fait partie de ma vision globale et de mon souci pour un transport adéquat, dit-il. Comme conseiller [municipal], j’ai accordé tout mon soutien à ce dossier et j’en ai défendu les avantages auprès des citoyens inquiets. Je connais bien le protocole de réalisation qui unit la Ville de Saint-Eustache et le MTQ. C’est dans ce contexte que je saurai intervenir comme député si besoin est afin de m’assurer que ce projet porteur soit mené à terme.»

Le candidat péquiste rappelle par ailleurs que la Ville de Saint-Eustache est fin prête à céder un terrain pour l’agrandissement du stationnement de la gare de Deux-Montagnes, soulignant que certains utilisateurs doivent se stationner aussi loin qu’au boulevard des Promenades. «La Ville est toujours en attente de l’AMT, dit Daniel Goyer, et le terrain n’est pas problématique du point de vue de l’environnement. Si on augmente la capacité des trains, il faut augmenter les capacités d’accueil à la gare.»

Transport en commun des écoliers

L’intégration des écoliers du secondaire au transport en commun, un projet pilote qui a eu lieu l’an dernier dans le quartier qu’il représente au conseil municipal, a tout l’appui du candidat, en raison de la possibilité de réduire le dédoublement de transport et en maximisant l’utilisation des autobus de transport en commun. «Les étudiants du secondaire bénéficieraient d’une plage horaire beaucoup plus souple et plus accessible, facilitant d’autant l’accès aux activités parascolaires», dit Daniel Goyer. Pour l’instant, rien n’indique que le projet pilote sera reconduit cette année.

Dans un tout autre ordre d’idées, M. Goyer entend remplir ses fonctions de conseiller municipal à Saint-Eustache durant la campagne. Il participera aux réunions de préparation et aux séances ordinaires et extraordinaires du conseil municipal, et affirme qu’il ne profitera pas de sa tribune au conseil pour faire avancer sa campagne provinciale.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top