- PUBLICITÉ -
Daniel Goyer: demeurer le député de tout le monde

Daniel Goyer

Daniel Goyer: demeurer le député de tout le monde

«J’ai battu le député sortant par 1 321 votes il y a 18 mois. Ce n’est pas beaucoup. Ce fut une chaude lutte. Quand j’ai été élu, j’ai déclaré que j’étais le député de tout le monde. Je peux assurément dire que j’ai été proche de mes concitoyens pendant mon court mandat.»

C’est ainsi que s’est d’abord exprimé le député sortant et candidat péquiste de la circonscription de Deux-Montagnes, Daniel Goyer, en entrevue avec nos journaux à quelques jours du scrutin du 7 avril prochain.

«J’aime, a‑t‑il ajouté, mon travail de député. Je ne le fais pas comme carriériste. J’en fais un engagement envers la communauté avec mon intégrité sans tache et ma façon d’écouter le monde et d’être proche du monde.»

À titre d’exemple, M. Goyera ouvert son bureau de député un samedi par mois. «Ceux et celles qui travaillent ne perdront pas une demi-journée de travail pour aller voir leur député en semaine. Si je suis réélu, je souhaite maintenir cette initiative.»

En 18 mois, Daniel Goyer n’ose pas prétendre avoir tout fait ce qu’il voulait faire. Il a obtenu des résultats, mais des projets ont été amorcés et restent à être finalisés. «J’ai travaillé très fort pour avoir une étude de faisabilité concernant une voie réservée pour des autobus express sur l’accotement de l’autoroute 13, et ce, de Saint-Eustache vers la station de métro. L’AMT m’a demandé des appuis. J’ai fait le travail auprès des instances de la CRÉ des Laurentides, de la MRC et de la CIT. Les appuis ont été déposés.»

Dans les faits, l’autobus express existe actuellement, mais elle roule dans le trafic et ne va pas plus vite qu’une voiture régulière aux heures de pointe. Daniel Goyer veut aider, entre autres, beaucoup de travailleurs et aussi de nombreux étudiants qui vont au cégep Montmorency.

«Pour l’Hôpital de Saint-Eustache, indique‑t‑il, nous avons obtenu l’unité de médecine familiale qui recevra ses six premiers médecins résidents cet été. La capacité de l’unité sera de recevoir 16 résidents. Ils vont finir leur cours en médecine à Saint-Eustache et nous pourrons augmenter notre offre de médecins de famille.»

Daniel Goyer s’engage à travailler sur l’iniquité du financement en santé pour sa région. Le ministre Réjean Hébert est venu annoncer un montant de 11 millions de dollars supplémentaires pour cette année. Les besoins annuels sont de 60 millions additionnels pour offrir davantage de services.

En éducation, Daniel Goyer a annoncé plus de 11 millions de dollars pour rénover les écoles, mais il veut aussi s’attaquer au taux de décrochage scolaire. «La situation s’est améliorée sur notre territoire, mais je travaille sur un projet de centre de formation professionnelle pour les métiers de la construction. La CSSMI n’a pas toutes les offres de métier. Je travaille là‑dessus auprès du ministère de l’Éducation et auprès des dirigeants de la CSSMI. Je veux impliquer également la Commission scolaire anglophone Sir-Wilfrid-Laurier.»

Pour ce qui est de sa campagne, le candidat péquiste n’a pas voulu faire une pollution visuelle avec ses pancartes. Il a fait poser environ une centaine d’affiches et fait distribuer ses dépliants par la poste, en plus de rencontrer plusieurs organismes et de nombreux électeurs.

«Je souhaite que notre gouvernement soit majoritaire afin que l’on puisse aller de l’avant sur plusieurs dossiers au niveau de tout le Québec et pour notre région. On a prévu un centre d’électrification des transports que l’on souhaite avoir dans les Laurentides. Ce qui aura des effets concrets sur une entreprise comme Nova Bus à Saint‑Eustache», termine‑t‑il.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top