- PUBLICITÉ -
Daniel Boivin se rallie à Robert Landry

M. Robert Landry est félicité par M. Daniel Boivin.

Daniel Boivin se rallie à Robert Landry

Élections municipales à Deux-Montagnes

Les deux candidats à la mairie de Deux-Montagnes, MM. Daniel Boivin et Robert Landry, ont décidé d’unir leurs forces, à la suite de rencontres de travail tenues pendant le dernier week-end.

Reconnaissant ainsi que leurs chances de défaire M. Marc Lauzon, maire sortant, étaient plus restreintes si leurs troupes étaient divisées, les deux candidats ont donc décidé d’unir leurs efforts afin d’offrir aux Deux-Montagnais une alternative forte «visant à mettre fin au marasme financier engendré par le maire Lauzon».

MM. Boivin et Landry en ont profité afin de souligner, à quel point les contribuables de Deux-Montagnes sont unanimes à dénoncer quatre lacunes majeures, de l’administration Lauzon: «tout d’abord, l’improvisation la plus totale au niveau de la planification à moyen et long terme de la Ville; ensuite, la quantité incroyable de dépenses non nécessaires et non souhaitées pour une ville qui n’a plus de construction et en période de récession en plus; ensuite, l’augmentation faramineuse des taxes depuis quatre ans à Deux-Montagnes; et finalement, les ventes successives de nos actifs que M. Lauzon se plaît à lapider à gauche et à droite afin de boucler son budget».

Landry candidat

Ces discussions ont permis, pour M. Daniel Boivin, de confirmer qu’il laissait le champ libre à M. Robert Landry. «Lorsque j’ai annoncé ma candidature il y a quelques mois, il n’y avait alors aucun autre candidat sur les rangs. J’ai mentionné à ce moment que cette décision ne faisait pas partie de mon plan de carrière, mais puisque j’étais vraiment en désaccord avec les hausses de taxes exagérées que nous avons subies depuis que M. Lauzon est en poste, je ne pouvais simplement pas prendre la chance que cette situation se perpétue encore au cours des quatre prochaines années. Or, Robert Landry vise exactement les mêmes objectifs que moi. De plus, Robert est un homme d’affaires qui a prouvé qu’il pouvait être un excellent administrateur et qui, en plus, a redécouvert sa passion pour la politique. Je suis donc confiant qu’en devenant le nouveau maire de Deux-Montagnes en novembre prochain, Robert Landry saura remettre de l’ordre dans nos finances publiques et mettre fin à ces hausses totalement ridicules de nos taxes municipales», a soutenu M. Boivin.

Pour sa part, M. Landry s’est réjoui de cette union des forces de l’opposition au maire Lauzon. «À partir d’aujourd’hui, nous pouvons maintenant parler haut et fort d’une seule voix pour dire à M. Lauzon qu’il est fini le temps où il pouvait faire n’importe quoi avec l’argent des contribuables. Nous présenterons bientôt aux citoyens et citoyennes de Deux-Montagnes une équipe compétente afin que, dès le mois de novembre prochain, nous puissions commencer à réparer les pots cassés par l’administration actuelle», a conclu M. Landry.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top