- PUBLICITÉ -
Croix de chemin: Témoin d’une autre époque rurale

La croix du chemin de la Rivière Nord a été reconstruite cet été et fait partie de la première d’une série

Croix de chemin: Témoin d’une autre époque rurale

Les croix de chemin sont des monuments qui font partie du patrimoine rural du Québec. Sur le territoire de Saint-Eustache, neuf croix sont parsemées dans le paysage et demeurent toujours, pour certains résidents, un symbole important, témoin d’une autre époque pas si lointaine.

Certaines croix de chemin sont de véritables institutions à Saint-Eustache, comme c’est le cas de celle sur le chemin de la Rivière Nord située en face de l’ancienne maison des Prud’homme, au 585, de la même rue.

Érigée en 1905 par cette famille en guise d’action de grâce pour faveur reçue, elle devient une croix de dévotion, un lieu de rassemblement pour les familles des environs. «Tous les printemps après les semences, les Biard, les Lortie, les Renaud, les Bélisle, les Martineau et combien d’autres se rassemblent pour «la prière à la Croix», afin que les récoltes à venir soient fructueuses», explique Louis Prud’homme.

Ces rassemblements se tenaient vers 19 h et duraient pendant neuf jours de prière (une neuvaine). Ils servaient également de lieu pour échanger les préoccupations de tous et chacun.

Louis Prud’homme s’en souvient: «Je devais avoir 5,6,7,8 ans, on regroupait les voisins. Entre 30 et 40 personnes venaient tous les soirs et quand il pleuvait, les gens rentraient dans la cuisine chez popa, moman. C’était la belle époque», raconte-t-il.

En 1953, la croix se brisa après presque cinquante ans de vie. À cette époque, relate M. Prud’homme, sa famille a décidé de la rebâtir avec l’aide des voisins. En 2012, soit 59 ans après sa reconstruction «Les années ont encore une fois eu raison de la Croix de la Rivière Nord. Ça nous a beaucoup affectés, je suis né là et mon père aussi. C’est un monument du coin.», a-t-il confié.

Un symbole important, selon lui, pour beaucoup de personnes qui sont toujours en vie, comme sa mère qui y voit un caractère religieux. Cependant, pour lui, cette croix de chemin est davantage liée à des souvenirs heureux d’une autre époque, aux rassemblements qui s’y déroulaient.

Pour la remise sur pied de la croix en bois «[…] cette fois, c’est Sébastien Plouffe, nouveau propriétaire de l’ancienne maison des Prud’homme, qui a décidé que le passé devait revivre, et ce, avec le soutien des autorités de la ville de Saint-Eustache», précise M. Prud’homme.

En effet, la croix du chemin de la Rivière Nord a été reconstruite en juillet dernier dans le cadre d’un plan d’action de la municipalité pour la restauration des croix de chemin de Saint-Eustache. En collaboration avec l’Association des sculpteurs de Saint-Eustache, elle a été refaite et les nombreux ornements, conservés par M. Plouffe, ont été réinstallés.

«On est content de la voir de nouveau érigée, c’est un coin rural et elle revêt encore une importance pour les gens. Aujourd’hui, elle est presque pareille à celle d’avant», souligne M. Prud’homme.

Ce dernier tient particulièrement à remercier Sébastien Plouffe et la Ville de Saint-Eustache pour la reconstruction de la croix de chemin qui serait une des plus vieilles dans la municipalité. «J’ai 65 ans et je ne la verrai probablement pas tomber», espère-t-il.

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top