- PUBLICITÉ -
Critique acerbe du libéral Denis Joannette

Le candidat libéral, Denis Joannette.

Critique acerbe du libéral Denis Joannette

Dernier budget fédéral

Le candidat du Parti libéral du Canada dans le comté de Rivière-des-Mille-Îles, Denis Joannette, estime que le récent budget conservateur n’offre rien aux travailleurs ni à l’économie de sa circonscription électorale.

«Que signifiera pour les travailleurs du comté de Rivière-des-Mille-Îles, ce budget qui impose une hausse des cotisations à l’assurance-emploi de 13 milliards de dollars qui aura comme effet de faire perdre 220 000 emplois dans les petites entreprises du pays?», a questionné Denis Joannette.

Il a ajouté:«Les conservateurs ont préféré opérer des coupures ou proposer des apparences d’augmentations, au lieu de venir en aide aux travailleurs âgés, à ceux de la forêt, comme il l’a fait pour l’automobile l’an dernier, ou encore d’investir dans les régions et dans la recherche, l’innovation et l’énergie propre.»

Le chef du Parti libéral du Canada, Michael Ignatieff, a également joint sa voix à celle de son candidat: «Le nouveau budget du gouvernement Harper ne propose rien de concret aux Québécois pour les aider à sortir de la crise. Il n’offre que gels, coupures et tromperies. C’est le budget d’un gouvernement fatigué qui manque de vision et d’ambition et qui, surtout, ne croit pas que l’État doit jouer un rôle dans la vie de tous les jours.»

Selon Denis Joannette, ce budget propose des tromperies au lieu de proposer de vraies mesures pour agir selon les priorités des Québécois. Il donne, entre autres, en exemple les 10 millions $ pour encourager le bénévolat auprès des personnes âgées, mais rien de concret pour réformer les régimes de retraite, ou encore, le montant d’un million $ pour créer des monuments de guerre commémoratifs dans différentes collectivités, plutôt que d’aider les anciens combattants à se remettre du syndrome de stress post-traumatique. Il a aussi signalé qu’il y aura des changements superficiels à la fiscalité de la prestation universelle pour la garde d’enfants, changements qui ne profiteront pas aux familles monoparentales ou ayant un faible revenu.
«Finalement, c’est un budget qui n’offre rien pour la culture, rien pour les régimes de retraite, rien pour les changements climatiques ni pour la création d’emplois reliés aux énergies propres, rien pour les soins de santé ni pour pallier le vieillissement de la population du comté», a déclaré Denis Joannette.
«Ce budget déçoit tous les Canadiens, et notre parti votera contre son adoption, sans provoquer la tenue d’une élection, car ce n’est pas ce que nos concitoyens désirent et ce n’est pas dans l’intérêt national. Nous allons donc exprimer notre opposition de façon responsable», avait annoncé Michael Ignatieff, le soir du budget.
«Notre parti s’efforce d’offrir une meilleure alternative aux Canadiens et nous poursuivrons notre travail dans le but de définir les idées, les politiques et les mesures concrètes auxquelles, selon nous, on est en droit de s’attendre d’un gouvernement responsable, solidaire de sa population et tourné vers l’avenir», a conclu Denis Joannette.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top