- PUBLICITÉ -
COVID-19, mise à jour du 30 avril 2020, François Legault, Horacio Arruda, Saint-Eustache, Sainte-Jérôme, Saint-Jérôme

Le premier ministre du Québec, François Legault.

COVID-19 : un plan vers l’immunité naturelle sera bientôt dévoilé

109 décès de plus au Québec

Le premier ministre François Legault a profité de son point de presse quotidien pour lancer un appel aux travailleurs de la santé qui restent actuellement à la maison et pour annoncer qu’il dévoilerait bientôt un plan qui permettra au Québec d’atteindre progressivement l’immunité naturelle dans la lutte contre la COVID-19.

Le Québec déplore désormais 1 243 décès (109 de plus qu’hier) et le nombre de cas est passé aujourd’hui à 21 838 (+873), alors que 1 411 Québécois (+133) étaient hospitalisés, dont 207 (+8) aux soins intensifs.

Comme il l’avait fait hier, François Legault a signifié qu’il existe actuellement une différence marquée entre la situation critique vécue dans les CHSLD et le reste du Québec. «Ce sont deux mondes», a-t-il répété avant de lancer un appel au travailleurs de la santé qui sont actuellement à la maison.

Depuis le début de la pandémie, quelque 9 500 travailleurs manquent à l’appel (800 dans les dernières 24 heures). Parmi ceux-ci, on en compte 4 000 qui ont été infectés par la maladie. C’est au 5 500 autres, qui refusent de rentrer au travail par crainte de contracter le virus ou pour toute autre raison, que le premier ministre s’est adressé. «On a besoin de vous. On a tout l’équipement de protection qu’il faut. Le système ne peut pas fonctionner sans vous», a insisté François Legault, ajoutant que, en ce qui concerne les préposés aux bénéficiaires, les négociations avec les syndicats se passaient très bien quant à la possibilité de consentir des augmentations de salaires ciblées et permanentes.

Immunité naturelle

Par la suite François Legault a annoncé que le gouvernement et les autorités sanitaires dévoileraient, dès la semaine prochaine, un plan de déconfinement graduel dans un but très précis : l’atteinte de l’immunité naturelle.

Le premier ministre, avec le Dr Horacio Arruda et la ministre Danielle McCann, a expliqué qu’en l’absence d’un vaccin (qui n’arrivera vraisemblablement pas avant un an, peut-être deux), l’exercice du confinement, qui a permis de freiner la propagation de la maladie, ne pourrait être considérée comme une solution à long terme.

De là l’idée d’un déconfinement graduel, selon un plan très précis, qui permettra que les personnes le moins à risque soient contaminées et donc, par la suite, immunisées contre la maladie. Chaque fois que ce sera le cas, on aura donc éliminé un vecteur potentiel du virus.

Les personnes qui sont le moins à risque de développer des complications, vous l’aurez compris, sont les enfants, de là cette idée de rouvrir graduellement les écoles, ce qui sera fait, a-t-on assuré, selon un calendrier et un plan bien précis, en observant évidemment les lieux où se déroulera ce déconfinement, de manière à réagir pour éviter toute situation de transmission soutenue. Par ailleurs, François Legault a répété qu’aucun parent ne sera forcé de retourner son enfant à l’école, peu importe la raison.

«Nous vivons une période difficile et on ne doit pas se laisser abattre. C’est le temps de relever nos manches et de se serrer les coudes», a conclu le premier ministre.

Dans la région

À ce jour, on dénombre 967 (31 de plus qu’hier) personnes infectées à la COVID-19, dans les Laurentides, où l’on déplore 13 décès jusqu’ici. Par ailleurs, 75 personnes (+10) sont hospitalisées, dont 20 aux soins intensifs (+0).

C’est la MRC de Thérèse-De Blainville qui enregistre le plus grand nombre de cas, soit 380 (+11). Dans les autres MRC de la région, la situation se lit comme suit : Antoine-Labelle, 12 (+0); Laurentides, 39 (+3); Pays-d’en-Haut, 31 (+0); Argenteuil, 17 +0); Rivière-du-Nord, 206 (+13); Mirabel, 95 (+2); Deux-Montagnes, 173 (+3). Quatre autres cas (-1), dont le secteur reste à déterminer, complètent cette liste.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top