- PUBLICITÉ -

Photo Agence des services frontaliers du Canada (courtoisie) – Des doses du vaccin AstraZeneca contre la COVID–19 autorisé par Santé Canada sont arrivées la semaine dernière au Canada, entre autres au Québec.

COVID-19: le calme avant la tempête?

Au retour de la semaine de relâche, nul ne sait de quel côté basculera cette pandémie qui nous affecte depuis un an déjà. On a observé une tendance à la baisse, depuis quelque temps, mais les autorités gouvernementales et sanitaires craignent une flambée de cas, alors que s’amorce cette course à finir entre le virus (et ses variants) et les vaccins.

En attendant, on constate néanmoins que cette tendance à la baisse a pris un chemin légèrement inversé, depuis deux semaines. Elles ne sont pas spectaculaires, mais les données hebdomadaires publiées par la santé publique des Laurentides, le jeudi 4 mars, montraient des variations à la hausse dans plusieurs municipalités couvertes par nos journaux.

MRC de Thérèse-De Blainville

On relèvera tout de même que Blainville, où l’on a enregistré le plus grand nombre de cas, jusqu’ici, dans la MRC de Thérèse-De Blainville, a connu une semaine plus tranquille. De fait, en date du 4 mars, on y dénombrait un cumulatif de 1 822 cas, une hausse de 42. Notons qu’un semaine auparavant, cette hausse avait été de 74 cas. Pour ce qui est des cas actifs, il s’en trouve désormais 49, une baisse de 28.

Léger regain du virus à Sainte-Thérèse, où l’on avoisine les mille cas, avec 983, soit 19 de plus en une semaine. Durant la même période, le nombre de cas actifs est reparti vers le haut. On en signale désormais 24 (+8). On observe un mouvement similaire à Boisbriand, qui ajoute 26 cas, pour atteindre un total de 899. Pour ce qui est des cas actifs, le tableau en montre 25, soit un de plus que la semaine dernière.

Dans les autres villes de la MRC, la situation se lit comme suit : Rosemère, 458 cas (+7) et huit cas actifs (-3); Sainte-Anne-des-Plaines, 401 cas (+4) et six cas actifs (-24), signe que l’éclosion qui s’était déclarée à l’établissement Archambault est sous contrôle; Bois-des-Filion, 376 cas (+6) et 1 à 4 cas actifs (-1); Lorraine, 329 cas (+24) et 24 cas actifs (+11).

MRC de Deux-Montagnes

C’est toujours à Saint-Eustache qu’on retrouve le plus de cas, depuis le début de cette crise sanitaire, dans la MRC de Deux-Montagnes. Jeudi dernier, 28 infections sont venues s’ajouter au tableau cumulatif, qui en affiche désormais 1 545. On enregistre tout de même une baisse de quatre actifs, pour un total de 31.

On observe une certaine accalmie à Sainte-Marthe sur-le-Lac, où seulement deux cas se sont ajoutés, la semaine dernière, pour un total de 514. Il faut aussi retrancher au moins cinq cas actifs, puisque l’on est passé de neuf à un bilan approximatif de 1 à 4. Cette tendance s’observe également à Deux-Montagnes, avec un cumulatif de 435 cas (+5) et une baisse des cas actifs qui sont passés de 11 à 6.

Dans les autres villes de la MRC, le tableau est le suivant : Pointe-Calumet, 162 cas (+5) et 7 cas actifs (+5); Saint-Joseph-du-Lac, 143 cas (+3) et 1 à 4 cas actifs (aucun la semaine dernière); Oka, 85 cas actifs (+5) et cinq cas actifs (+5); Kanesatake, 24 cas (+1) et 1 à 4 cas actifs (aucun la semaine dernière); Saint-Placide, 19 cas (+2) et 1 à 4 cas actifs (aucun la semaine dernière).

Mirabel

À Mirabel, qui est à la fois ville et MRC, les données du jeudi 4 mars indiquaient un cumulatif de 1 630 cas (+39) et 38 cas actifs (-1).

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top