- PUBLICITÉ -
COVID-19, mise à jour 22 avril 2020, CHSLD, retour à l'école, entreprises, armée, François Legault, Danielle McCann, Horacio Arruda,

Selon le Dr Horacio Arruda, les mesures prises par Québec ont permis de sauver entre 30 000 et 60 000 vies.

COVID-19 : CHSLD, armée et reprise graduelle de certaines activités

1 134 décès au Québec

Alors que la situation demeure critique dans les CHLSD, au point où Québec demande maintenant l’aide de l’armée canadienne, le premier ministre Legault annonce qu’un plan de reprise graduelle de certaines activités (écoles, entreprises) sera dévoilé dès la semaine prochaine.

«C’est comme si nous vivions dans deux mondes différents», a lancé François Legault en dressant le bilan des dernières 24 heures, alors qu’on déplore maintenant 1 134 décès au Québec, soit 93 de plus qu’hier. Le nombre de cas s’élève à 20 965 (+839), dont 1 278 nécessitent une hospitalisation (+54). Aux soins intensifs, on retrouvait 199 patients, soit deux de moins que la veille.

«Notre plus grand défi demeure celui des CHSLD», a encore répété le premier ministre qui, faute d’avoir su attirer 2 000 personnes en renfort (il en est venu la moitié), doit se résoudre à faire appel aux effectifs de l’armée canadienne. «Ce ne sera pas idéal, mais les soldats pourront au moins nous aider en remplissant des tâches non médicales», a dit François Legault, qui aurait souhaité, dit-il une meilleure réponse des médecins spécialistes. «On nous a dit qu’il y en avait 2 000 de disponibles, mais seulement 350 acceptent de le faire à temps plein», a-t-il précisé.

Retour à l’école… non forcé

Exception faite des CHSLD, donc, il semble que la situation se soit stabilisée partout ailleurs (et particulièrement à l’extérieur du Grand Montréal), à tel point que le gouvernement et la Santé publique sont à préparer un plan de reprise graduelle qui touchera les écoles et les entreprises.

Bien que ce plan ne sera dévoilé que la semaine prochaine, on a pu savoir que la réouverture des écoles se ferait de façon graduelle, en commençant par certaines régions, et que les parents qui craignent pour la santé de leur enfant ne seront pas forcés de les y envoyer. «Des mesures de rattrapage seront mises en place», assure François Legault.

On planche également sur une relance «graduelle et très prudente» de certaines entreprises, histoire de s’assurer que tout le monde soit en sécurité. Le directeur de la Santé publique, Horacio Arruda, a convenu qu’on ne pouvait «maintenir une société enfermée» et qu’il faudra bien trouver le bon équilibre afin d’éviter toutes sortes d’autres drames (violence, suicide, divorces) liés au confinement.

Mais la reprise, dit-il, devra se faire en suivant rigoureusement les règles établies par la Santé publique qui recommande désormais le port d’un masque ou d’un couvre visage, si l’on se trouve incapable de respecter une distance de deux mètres avec nos semblables. On pense notamment à ceux et celles qui devront utiliser les transports en commun pour se rendre au travail. «Mais il faudra observer les autres règles. Le masque ne sera efficace que si on le porte adéquatement et si on se lave les mains. Et n’allez surtout pas vous mettre à la queue-leu-leu à un mètre des autres», a-t-il insisté.

Le Dr Arruda a également révélé que, selon les experts en santé, l’arrêt précoce de l’activité économique au Québec et les mesures prescrites par le gouvernement et la Santé publique auront permis de sauver entre 30 000 et 60 000 décès, une donnée qu’il désigne sous le terme d’«impact invisible».

Reprise dans les hôpitaux

De son côté, la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a annoncé la reprise graduelle de certaines activités hospitalières, comme les chirurgies vasculaires, les greffes, l’imagerie médicale, les mammographies et les endoscopies.

Dans la région

À ce jour, on dénombre 936 (30 de plus qu’hier) personnes infectées à la COVID-19, dans les Laurentides, où l’on déplore 13 décès jusqu’ici. Par ailleurs, 65 personnes sont hospitalisées, dont 20 aux soins intensifs.

C’est la MRC de Thérèse-De Blainville qui enregistre le plus grand nombre de cas, soit 369. Dans les autres MRC de la région, la situation se lit comme suit : Antoine-Labelle, 12; Laurentides, 36; Pays-d’en-Haut, 31; Argenteuil, 17; Rivière-du-Nord, 203; Mirabel, 93; Deux-Montagnes, 170. Cinq autres cas, dont le secteur reste à déterminer, complètent cette liste.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top