- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau – C’est depuis le 27 juillet dernier que l’Hôpital de Saint-Eustache est aux prises avec des éclosions de COVID-19.

COVID-19 à l’Hôpital de Saint-Eustache: Le nombre de cas augmente

Ce sont maintenant au moins 33 usagers et 47 employés, pour un total donc de 80 personnes, qui ont été testés positifs à la COVID-19 à la suite d’une éclosion du coronavirus au sein de quatre des 13 unités d’hospitalisation de l’Hôpital de Saint-Eustache.

Ces chiffres, en date du 31 juillet, ont été livrés par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides lundi dernier, en après-midi, après que votre hebdo L’ÉVEIL ait demandé une mise à jour de la situation qui sévit à l’Hôpital de Saint-Eustache.

En date du 30 juillet dernier, le CISSS avait révélé, dans un communiqué de presse, que l’Hôpital de Saint-Eustache faisait alors face, depuis le lundi précédent, à des éclosions de COVID-19 au sein de trois de ses 13 unités d’hospitalisation. À ce moment, 14 usagers et 11 employés, soit 25 personnes, avaient déjà été touchés par la COVID-19. À ce chiffre, il faut maintenant en ajouter 55 autres.

Une situation prise au sérieux

Les usagers affectés ont tous été transférés à l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, celui-ci étant l’établissement désigné dans les Laurentides pour recevoir les patients atteints par la COVID-19. Les employés concernés ont, eux, été retirés du travail et remplacés, le temps de leur guérison.

«Nous prenons la situation très au sérieux et ne ménageons aucun effort afin d’enrayer ces éclosions le plus rapidement possible. Il en va de la santé et de la sécurité de notre clientèle et de notre personnel. Des mesures additionnelles de protection ont été mises en place dans les unités de soins concernées afin d’éliminer la présence du virus. Un dépistage massif de l’ensemble du personnel et des médecins de l’Hôpital de Saint-Eustache est toujours en cours afin d’avoir un portrait juste de la situation et de prévenir de nouvelles contaminations», a fait savoir, par courriel, Julie Lemieux-Côté, au nom de l’équipe des communications et des relations publiques du CISSS des Laurentides.

Bien évidemment, le CISSS des Laurentides a suspendu pour le moment les visites au sein des unités touchées par ces éclosions. Des mesures d’exception peuvent cependant s’appliquer pour les visiteurs de causes humanitaires, entre autres pour les usagers en soins palliatifs ou les enfants.

Un appel à la population

Dans le communiqué de presse émis le 30 juillet, la présidente-directrice générale du CISSS des Laurentides, Rosemonde Landry, a d’ailleurs demandé la collaboration de la population pour éviter la propagation du virus.

«Je fais appel à l’ensemble des personnes qui se rendent dans nos installations, que ce soit nos centres hospitaliers ou encore nos CLSC, centres de réadaptation ou CHSLD. Il est crucial que les mesures de protection telles que le port du masque, le lavage des mains et le respect de la distanciation de deux mètres soient respectées avec rigueur. Cela est fondamental pour nous aider à vaincre cet ennemi invisible. Il ne faut pas lâcher!», a-t-elle fait savoir.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top