- PUBLICITÉ -
Course Xtrême non-voyants: Un spectacle de démolition en règle

Les grands gagnants de cette Course Xtrême non-voyants, le pilote Yannick St-Laurent et Jean-François Legault, du Groupe JCL.

Course Xtrême non-voyants: Un spectacle de démolition en règle

Ce sont 36 voitures blanches avec l’effigie des commanditaires qui ont pris place sur la ligne de départ de la première Course Xtrême non-voyants à l’Autodrome Saint-Eustache le samedi 25 août dernier.

L’évènement, au profit de la Fondation des aveugles du Québec ainsi que des Chevaliers de Colomb de Saint-Eustache, a connu un «grand succès», a déclaré Yves Ladouceur, de l’Autodrome, et «au-dessus de nos attentes», a affirmé le président d’honneur Roland Quenneville.

Toutes les équipes étaient composées d’un pilote non-voyant, pour certains à leur première expérience de conduite, et d’un copilote. Ils se sont installés sur la piste pour un départ des plus étonnants. Lorsque les voitures se sont élancées, on pouvait voir les copilotes tenter de diriger leur pilote, ce qui a eu pour effet de provoquer un nombre impressionnant de carambolages ou de manœuvres d’évitement corsées.

La foule bruyante dans les estrades était debout pour encourager les coureurs. Elle a réagi à chacun des accrochages qui sont survenus entre les véhicules ou avec les parapets chaque côté de la piste en ovale.

Si certains véhicules se sont arrêtés à cause de leurs dommages, d’autres ont continué avec des crevaisons, des pare-chocs arrachés ou de la tôle froissée. Un spectacle qui a pris des airs de démolition pour le grand plaisir de la foule et des participants qui ont vraiment pris la course à cœur.

Une voiture dénommée Le Pousseux était également sur la piste pour débloquer les véhicules entassés ou remettre ceux qui avaient fait des tête-à-queue.

La jeune pilote Claudia, qui s’est fait accrocher solidement plusieurs fois en peu de temps, a affirmé, tremblante, en sortant de la piste: «Ça s’est super bien passé. Je suis un peu sur les nerfs, ç’a cogné pas mal, mais je veux revenir!»

L’équipe numéro 6 a franchi la ligne d’arrivée en premier. Elle était composée du pilote Yannick St-Laurent et du copilote Jean-François Legault, directeur des ventes du Groupe JCL. Ce dernier visiblement très heureux de leur victoire a souligné la bonne communication avec son pilote et a ajouté avec le sourire: «On s’est fait brasser».

Son pilote, Yannick, a répliqué, tout aussi heureux: «J’écoutais ce qu’il me disait et il y avait aussi mon instinct. On a eu un plaisir fou, c’était très drôle et je suis vraiment content.»

La deuxième place a été remportée par l’équipe numéro 15 avec Pier-Luc Pépin et Jean-François Bouvrette, pilote sur le circuit. La troisième position est revenue à Guillaume Laforest, porte-parole de l’évènement et Simon Leclerc.

Les commentaires sur la piste après la course étaient tous aussi excités qu’heureux. Raymond Tessier représentant la Ville de Saint-Eustache a déclaré: «C’était toute une expérience!» La députée Laurin Liu y est même allée d’une blague en disant: «On s’est fait brasser, mais je suis habituée au Parlement.»

Denis Fillion, ex-grand chevalier, a apprécié et a trouvé l’expérience fantastique, rappelant que plusieurs bénévoles ont été impliqués et que huit mois de préparation ont été nécessaires en vue de l’évènement méconnu dans la région.

La soirée s’est terminée avec la promesse de tenir une deuxième édition de la course l’an prochain.

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Gagnez 3000$ en forfait Mariage
- PUBLICITÉ -
Top