- PUBLICITÉ -
les canaux de communication sont rouverts

Pascal Quevillon, maire d’Oka.

Contrôles routiers: le maire d’Oka se prononce

Dans une lettre acheminée à ses citoyens, le maire d’Oka Pascal Quevillon, explique sa position sur les contrôles routiers appelés à être levés, le 4 mai. Voici cette lettre dans son intégralité.

Okoises, Okois,

J’aimerais vous faire un bilan de la situation au sujet des points de contrôles routiers effectués par le comité de l’Unité d’Intervention d’Urgence de Kanesatake.

D’entrée de jeu, il faut comprendre que nos voisins, la communauté Mohawk de Kanesatake, possèdent des pouvoirs de gouvernance notamment en matière de santé. Compte tenu de la situation actuelle, ils ont formé un comité d’urgence qui agit un peu comme la santé publique pour la province de Québec.

Afin de contribuer à limiter la propagation du virus de la COVID‐19 provenant de l’extérieur de notre région, le Conseil Mohawk de Kanesatake a annoncé, en mars dernier, la fermeture des kiosques de tabac et de cannabis, comme l’a fait le gouvernement du Québec lors de la fermeture des commerces non essentiels.

Suite à l’ajout des mesures de confinement et de limitations de déplacements qui ont amené le ministère de la Santé et des Services sociaux à fermer certaines régions, dont celles des MRC qui nous rejoignent au nord et à l’ouest, nous nous sommes retrouvés confrontés à notre réalité touristique puisque nous sommes une destination récréotouristique majeure pour le Grand Montréal et que la route 344 est une continuité de l’autoroute 640. La Municipalité d’Oka a demandé, à deux reprises, par une lettre à l’attention de la Ministre de la Santé et des Services sociaux et par une résolution du Conseil municipal à l’attention de la Direction régionale de la santé publique des Laurentides un soutien afin de pouvoir compter sur des contrôles effectués légalement par la Sûreté du Québec pour protéger nos populations locales.

Appréhendant cet enjeu d’affluence touristique et la capacité de maintenir la fermeture des kiosques de tabac et de cannabis sous la menace de réouverture de la part de certains propriétaires, l’Unité d’Intervention d’Urgence de Kanesatake a pris le taureau par les cornes et a procédé à l’installation de points de contrôles routiers. Parmi leurs installations, deux ont été aménagés à l’entrée et à la sortie du village ainsi que sur le rang de L’Annonciation afin de protéger l’ensemble de leur communauté, incluant leurs membres qui demeurent à proximité du noyau villageois.

Suite à la non‐réceptivité de nos demandes auprès du gouvernement et au rythme de la vitesse d’éclosion des cas de COVID‐19 dans les régions de Laval et de Montréal ainsi que dans la province de l’Ontario, nous nous sommes retrouvés face à deux options : soit de s’opposer aux contrôles routiers de l’Unité d’Intervention d’Urgence de Kanesatake ou d’appuyer leur plan d’action. En d’autres mots, nous avions le choix d’être en opposition ou d’être en paix avec notre communauté voisine dans une lutte commune à la COVID‐19. Le dénouement a mené vers le déploiement d’une présence policière accrue, qui se veut en fin de compte une réponse partielle à nos demandes.

En lien avec les nouvelles directives du gouvernement et le plan de réouverture graduelle des entreprises annoncés par le Premier Ministre, M. François Legault, ce lundi 27 avril et mardi 28 avril 2020, la vie commerciale reprendra tranquillement au courant du mois de mai et plusieurs d’entre vous seront rappelés à retourner au travail. Au moment d’écrire ces lignes, le gouvernement du Québec annonçait également le plan de déconfinement et la réouverture de certaines régions, dont celle des Laurentides, prévue en date du 4 mai prochain. Voilà une excellente nouvelle qui contribuera à nous enlever la pression de l’affluence touristique que nous portons depuis les dernières semaines.

À ce propos, nous demanderons à ce que les points de contrôles routiers soient retirés ou déplacés avant le 4 mai 2020. De plus, nous continuons d’entretenir une étroite communication avec le propriétaire de la Traverse d’Oka afin de suivre l’ouverture de la saison qui permettra les déplacements essentiels entre les deux rives. En gardant le tourisme sur pause jusqu’à nouvel ordre, la Sûreté du Québec veillera au respect des exigences gouvernementales quant au plan de rétablissement de la COVID‐19 pour l’ensemble de la Municipalité.

En remerciant l’Unité d’Intervention d’Urgence de Kanesatake d’avoir contribué à la protection de nos deux communautés, j’en profite pour vous rappeler l’importance de poursuivre nos efforts collectifs dans cette lutte au Coronavirus. Continuons de respecter les consignes d’hygiène et de distanciation sociale émises par les autorités du ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi que les mesures qui sont sujettes à changer de jour en jour avec le plan déconfinement partiel et la réouverture graduelle de la vie économique.

En espérant que ce bilan informatif a permis de vous éclairer au sujet de la situation actuelle, n’hésitez pas à communiquer avec moi, par courriel au pquevillon@municipalite.oka.qc.ca ou par téléphone au 514‐942‐6055, si vous avez des interrogations.

Continuons de travailler ensemble, sans être ensemble !

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top