- PUBLICITÉ -
Sylvie Damours

La députée de Mirabel, Sylvie D’Amours.

Congestion routière: Sylvie D’Amours interpelle le nouveau ministre des Transports

Dans la foulée des changements ministériels à l’Assemblée nationale, la députée de la circonscription de Mirabel, Sylvie D’Amours, est revenue à la charge interpellant pour la quatrième fois un nouveau ministre des Transports sur la congestion routière importante dans la région.

«Il manquera bientôt de doigts sur une main pour compter nos ministres des Transports. Après messieurs Poëti, Daoust et Lessard, voilà que c’est M. André Fortin, qui prend la barre du plus gros donneur de contrats au Québec. Je le disais la semaine dernière, Mirabel se distingue avec la croissance annuelle démographique la plus rapide du Québec, mais les investissements du gouvernement libéral ne suivent pas», affirme Sylvie D’Amours.

Selon la députée, aucun projet n’existe pour faire face à ces changements démographiques et économiques à l’heure actuelle. «Ce n’est pourtant pas cela qui manque! Le prolongement de l’autoroute 13, l’élargissement de la 15, la gare de train de Saint-Janvier, l’établissement du REM sur la ligne Deux-Montagnes sans compter la congestion du réseau secondaire vers Saint-Augustin en plus de la dangerosité de la 158 et de l’autoroute 50, en veux-tu, en voilà!», clame madame D’Amours.

Vitesse grand V

Appelant au leadership du nouveau ministre afin d’améliorer le sort des citoyens de Mirabel, celle-ci rappelle que la situation empirera au cours des prochaines années si aucune action n’est posée. «La circonscription de Mirabel se développe à la vitesse grand V et le gouvernement doit être au rendez-vous. Que cela soit en revoyant l’offre de transport collectif, en établissant un plan vers la réfection de nos grands axes routiers ou les deux, il est évident que le statu quo n’est pas une solution envisageable! Et ce n’est pas moi qui le dis, c’est le ministère des Transports lui-même dans une étude sur l’état de la congestion rendue publique en 2015!», explique la députée.

Madame D’Amours en appelle donc à des actions concrètes afin d’atténuer la problématique de congestion routière, qui perdure et qui s’aggravera dans les prochaines années. «J’espère sincèrement que le ministre Fortin posera un regard lucide sur ce que vit jour après jour la population de la circonscription de Mirabel et agira en conséquence, notamment via des grands projets en matière de transport collectif et en infrastructure routière», conclut-elle.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top