- PUBLICITÉ -

Dominique Anglade, cheffe du Parti libéral du Québec.

Charte des régions: les Laurentiens se donnent le droit de rêver

Une cinquantaine de citoyens, d’élus locaux et provinciaux ainsi que de représentants de divers organismes et organisations des Laurentides ont participé le mercredi 24 février à la consultation virtuelle de la Charte des régions.

Non partisane et gratuite, la consultation organisée par le Parti libéral du Québec permettait aux participants d’échanger sur les enjeux locaux et de travailler à la mise en place de solutions concrètes et adaptées aux particularités de la région pour ultimement mettre fin au «mur-à-mur».

Trois grands principes ont guidé la discussion. Les nouveaux mécanismes de consultation des acteurs régionaux qui seraient pertinents à instaurer, la modulation des actions du gouvernement selon la réalité de chaque région et les possibles outils à adapter pour le développement régional. Les participants se sont positionnés sur de nombreux enjeux comme l’accès aux logements abordables, le transport collectif pour contrer la congestion routière, l’emploi, l’environnement, l’intégration des immigrants, la croissance démographique ou encore le développement économique.

«La journée où nous avons annoncé notre vaste tournée de consultations régionales virtuelles pour bâtir la Charte des régions, nous avons vu un engouement partout au Québec. Ce désir de changer les choses, les gens des Laurentides nous en ont fait part. Ils veulent un gouvernement qui va comprendre et reconnaître leurs réalités sur le terrain. Ils veulent un gouvernement qui saura développer de manière durable et inclusive avec eux les Laurentides. Concrètement, cela passe par la santé, l’éducation, l’économie, mais aussi par cette capacité de développer des services publics et une gouvernance régionale qui répondent à la hausse démographique de la région. Cela passe également par une offre de transport collectif efficient, par des mesures pour corriger la pénurie de logements abordables et par un accès à Internet haute vitesse digne de ce nom, partout dans la région. Nous avons le devoir de penser au Québec que nous voulons une fois que la pandémie sera dernière nous. Nous avons l’opportunité d’agir concrètement avec la Charte des régions», soutient la cheffe du Parti libéral, Dominique Anglade.

La vaste tournée de la Charte des régions se poursuit jusqu’au printemps 2021 afin d’entendre l’ensemble des régions du Québec. En tout temps, les Québécois peuvent transmettre leurs commentaires, solutions, documents, suggestions et idées par l’entremise du site Web de la Charte à [www.chartedesregions.quebec].

Suite aux consultations, le projet de loi de la Charte des régions sera rédigé pour comprendre une nouvelle reconnaissance des instances de gouvernance régionale et pour protéger la représentation politique des régions.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top