- PUBLICITÉ -
C’est terminé pour le parti Action Deux-Montagnes

Les conseillers Suzette Bigras

C’est terminé pour le parti Action Deux-Montagnes

Élection municipale 2013

C’est la fin du parti Action Deux-Montagnes. Les conseillers Suzette Bigras, Mario Saint-Charles et Tom Whitton ont décidé de faire équipe avec leur chef Marc Lauzon jusqu’au bout de leur mandat, mais ils ne se représenteront pas à la prochaine élection municipale de novembre 2013.

C’est du moins ce qu’ils ont annoncé juste avant la séance du conseil du 17 janvier dernier. Réunis tous les trois, ils se sont expliqués sur les raisons qui les poussent à quitter la vie politique.

«Nous étions tous en réflexion depuis un certain temps», a affirmé d’entrée de jeu le conseiller Mario Saint-Charles. «Après mure réflexion, je ne solliciterai pas de nouveau mandat à titre de conseiller. Je crois que le renouveau au conseil de ville est très important», a fait savoir celui-ci en précisant avoir joint le parti Action Deux-Montagnes en 2005 parce qu’il partageait la philosophie, le leadership et les principes de l’homme à sa tête, Marc Lauzon.

«Je pars sans regret», a tenu à préciser le conseiller Saint-Charles en ajoutant que sa décision n’était pas en lien avec celle de Marc Lauzon. «J’ai pris, ajoute-t-il, ma décision l’été dernier et j’en avais informé M. Lauzon. J’ai donné mon temps à la Ville, j’ai travaillé fort et j’ai apprécié, mais je veux voir mes petits-enfants, des jumeaux. Ils commencent la maternelle à l’automne et je ne les ais pas vus au cours des dernières années.»

«Mon désir le plus cher est que les nouveaux élus de la cuvée 2013, en plus de la transparence et de l’intégrité, aient une vision axée vers l’amélioration de la Ville afin de lui garantir un avenir prometteur», a aussi mentionné M. St‑Charles.

Suzette Bigras ne tient pas à renouveler son mandat de conseillère en novembre 2013, elle non plus. «Je suis heureuse d’avoir participé aux nombreuses activités municipales jusqu’à maintenant. J’ai pu accomplir certains projets qui me tenaient à cœur et qui améliorent la qualité de vie de mes concitoyens», a confié la conseillère du district du Grand-Moulin en pointant les mesures de sécurité dans les rues, pour les enfants et les résidants, qu’elle a fait renforcer durant son mandat.

Mme Bigras, qui quitte la politique active après son premier mandat, a aussi admis que le climat tendu dans la municipalité et les confrontations régulières entre résidants et membres du conseil ont aussi influencé sa décision.

Tom Whitton, quant à lui, a avoué que le départ de Marc Lauzon avait influencé sa décision, mais il désire passer davantage de temps en famille et s’occuper de sa carrière. «J’ai certains objectifs professionnels, a-t-il dit, mais j’ai été tenté par le poste de maire. Il a fallu que je mesure l’impact sur ma famille aussi.»

Il a ajouté: «J’ai eu l’opportunité de monter une marche et de partager mes pensées sur différents enjeux de la ville, mais je suis confortable avec ma décision.»

M. Whitton est fier de sa contribution à Deux-Montagnes, particulièrement d’avoir proposé l’adoption du nouveau plan d’urbanisme. «Un document qui est en quelque sorte le plan directeur pour la relance de notre ville et pour la création de la richesse dont elle a désespérément besoin», a-t-il souligné avant de conclure: «Je vais rester actif sur les médias sociaux».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top