- PUBLICITÉ -
Cérémonial semestriel de l’Escadron 785 Saint-Eustache Kiwanis

(Photo Jean-Pierre Laferrière) - Pour les nouveaux cadets, le cérémonial est une première.

Cérémonial semestriel de l’Escadron 785 Saint-Eustache Kiwanis

Un exercice formateur en vue de la fin de saison

L’Escadron 785 Saint-Eustache Kiwanis a tenu son cérémonial semestriel devant parents et amis pour faire le point après la première moitié de l’année.

La quarantaine de cadets ont ainsi fait preuve des connaissances acquises au cours des derniers mois en ce qui a trait à la précision notamment. Ils ont pu faire montre de leur savoir-être et de leur savoir-faire, lors de l’évènement qui se tenait à l’École secondaire des Patriotes, le samedi 17 janvier dernier.

Selon le vice-président, Dany Sears, le cérémonial semestriel est moins «élaboré» que celui qui se déroule au printemps. «Celui-ci vise à démontrer ce qui a été acquis au cours des dernières semaines», indique-t-il.

Plusieurs recrues se sont vues devenir officiellement des cadets pour avoir réussi leur première année au sein de l’organisation. Ils ont mis leur main gauche sur la bannière de l’escadron et levé la main droite pour promettre solennellement de remplir leurs obligations de cadet, être bons citoyens et faire leurs devoirs envers la communauté et leur pays.
«Pour les nouveaux, le cérémonial est une première», fait savoir M. Sears, ajoutant qu’on en voit trébucher et commettre des erreurs. Lors de leurs déplacements, certains manquaient de précision, de cohésion et de synchronisme.
«C’était une pratique pour la revue. Nous avons encore quelques mois pour nous améliorer et donner un meilleur spectacle», a déclaré le commandant de l’escadron, Jean-Marc Patry, en fin de cérémonial.

Une évaluation écrite et orale a permis de déterminer les promotions. L’adjudant de deuxième classe Vincent Brault-Sabourin a été promu au grade d’adjudant de première classe. Les sergents Kévin Millar et Jason Poirier-Lavoie ont pris du galon pour devenir sergents de section. Le caporal de section Tristan Macip a été promu au grade de sergent. Le cadet de première classe Tomas Mongrain a été promu au grade de caporal tout comme Mikael Cacciatore.

Selon le commandant Patry, ces cadets ont été promus parce qu’ils ont su démontrer les compétences qu’ils ont acquises au fil du temps et parce que des postes devaient être pourvus.

Le comité de répondants a décidé d’inviter personnellement les parents des cadets par voie téléphonique afin d’éviter un manque de communication. C’est ce qui expliquerait la venue d’une centaine de parents par rapport aux années passées tandis que seulement quelques dizaines de personnes y assistaient.

Le major Louis Haeck a assisté au cérémonial. «Je constate l’excellent état de santé du corps de cadets et de la qualité des cadets. J’ai 57 ans. J’ai été cadet dès 12 ans. J’aime ça vous voir faire, ça me rappelle mes années», a-t-il affirmé.

La présidente du comité de répondants, France Roy, a félicité les cadets pour leur performance. Elle a annoncé la tenue d’un souper retrouvailles, le 13 juin prochain, pour souligner le 40e anniversaire de l’escadron. Plusieurs centaines d’anciens cadets sont attendus ce soir-là, a-t-elle souligné.

Par ailleurs, le recrutement se fait difficile au sein de l’escadron. «Pour le 40e anniversaire de l’escadron, nous essayons de grossir les rangs. Faire partie des cadets est une activité gratuite, ouverte à tous. Le gouvernement canadien investit pour ça et ce n’est pas dans l’objectif de les recruter pour l’armée», assure-t-elle.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top