- PUBLICITÉ -

Pascal Quevillon, maire d’Oka.

Photo Christian Asselin – Le grand chef du Conseil mohawk de Kanesatake, Serge Otsi Simon.

Centre de pêche chez Robert: Les déversements se poursuivent selon le maire d’Oka

Les esprits se sont encore une fois échauffés la semaine dernière à l’extrême ouest de l’autoroute 640 lorsque le maire d’Oka, Pascal Quevillon, et le chef du Conseil mohawk de Kanesatake, Serge Otsi Simon, se sont renvoyés la balle dans le dossier du Centre de pêche chez Robert.

Selon ce que véhicule le maire d’Oka, après avoir consulté le ministère de l’Environnement, insiste-t-il, des camions lourds déverseraient de la terre contaminée ainsi que des débris de construction en provenance de Montréal sur le terrain du Centre de pêche chez Robert, à Kanesatake. Le ministère de l’Environnement ferait d’ailleurs enquête.

«Ça dure depuis plusieurs semaines. Les municipalités limitrophes captent leurs eaux dans le lac des Deux-Montagnes pour alimenter leur population en eau potable. Cette situation est encore une fois inacceptable!», de dire Pascal Quevillon.

Réponse du Conseil mohawk

Par le biais de sa page Facebook, le Conseil mohawk de Kanesatake n’a pas tardé à réagir, accusant le maire Quevillon d’induire la population en erreur.

«Nous tenons à aviser les membres de la communauté que, contrairement aux dires du maire d’Oka, le Centre de pêche chez Robert a travaillé en étroite collaboration avec notre département de l’environnement et a respecté toutes les procédures appropriées pour s’assurer que le travail effectué ainsi que la terre utilisée le soit fait d’une manière écologiquement responsable.»

Serge Otsi Simon met d’ailleurs au défi Pascal Quevillon de prouver ses dires.

«Le maire affirme que le ministère de l’Environnement lui a confirmé que les décharges étaient contaminées et que des débris de construction de Montréal ont été utilisés. Nous le mettons au défi de fournir un tel rapport car les échantillons de sol n’ont pas encore été testés

Commentaires odieux disparus

Le Conseil mohawk accuse en outre Pascal Quevillon d’effacer de sa page Facebook «Pascal Quevillon – maire d’Oka» les commentaires qui ne sont pas en faveur de ses dires.

«Tout comme la section commentaire de la consultation publique du 19 octobre dernier, le maire a cru bon d’effacer les commentaires et explications véridiques qui allaient à l’encontre de sa position. Pourquoi tant d’acharnement à cacher la vérité?», se questionnent les membres du Conseil mohawk.

Interrogé au sujet de ce dernier point, Pascal Quevillon a répondu que jamais il n’avait effacé ou donné l’ordre d’effacer quoi que ce soit.

«Il [Serge Simon] ne sait pas comment ça fonctionne. Ce n’est pas fort, mais ça ne me surprend pas du tout! Les commentaires sont là. Qu’il ouvre son ordinateur portable plutôt que son téléphone».

Quant aux dires de Serge Otsi Simon, selon lesquels le Centre de pêche Chez Robert respecteraient les normes environnementales, Pascal Quevillon répond que «jamais il n’affirmerait une telle chose sans en être assurée au préalable».

«Pensez-vous vraiment que je mettrais ma réputation en jeu pour ça?»

Recyclage G&R

Cette prise de becs survient quelques semaines seulement après l’annonce de la fermeture du centre de recyclage G&R par le ministère de l’environnement après de multiples fautes de procédures. À ce sujet, le ministère de l’Environnement a récemment confirmé par courriel aux maires d’Oka et de Saint-Placide qu’une lettre avait été acheminée à tous les transporteurs faisant affaires avec l’entreprises pour les informer que le site ne pouvait plus recevoir de matières. Des contrôles routiers de la SQ et de la SAAQ ont d’ailleurs été érigés à proximité de l’ancien centre de tri.

Une nouvelle inspection du site est également prévue, avec l’accord du conseil de bande. La date reste à confirmer.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top