- PUBLICITÉ -
Entête - Actualités

Brèves municipales de Deux-Montagnes

Eau potable: procédures judiciaires?

Le conseil municipal de Deux-Montagnes a posé le premier jalon d’une éventuelle poursuite contre la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac concernant la fourniture d’eau potable. Le conseil a en effet mandaté son directeur général pour entreprendre les procédures, laissant le soin au prochain conseil municipal de choisir la firme d’avocats qui travailleront sur le dossier.

Le maire évalue la réclamation à quelque 600 000 $. Sainte-Marthe-sur-le-Lac était approvisionné en eau potable par Deux-Montagnes jusqu’à décembre 2012. Or, selon le maire Lauzon, l’administration de la mairesse Sonia Paulus avait prévu de cesser de s’approvisionner en 2008.

M. Lauzon a déclaré au cours de la séance ordinaire du conseil municipal que la Ville devait agir sans trop attendre, à tout le moins, en mandatant le directeur général. «Ça fait quelques années que le dossier est en cours, a indiqué le maire Lauzon. Sainte-Marthe-sur-le-Lac devait quitter en 2008, et ils ne l’ont pas fait. Ça nous a obligés à changer nos plans, et créé des dépenses extraordinaires de 600 000 $.»

Entente de partenariat fiscal

À l’instar de plusieurs villes de la couronne nord, la Ville de Deux-Montagnes dénonce les modifications des modalités de remboursements de la TVQ aux municipalités dans le cadre de l’Entente de partenariat fiscal et financier Québec–municipalités. Selon le maire Marc Lauzon, ces modifications auront un impact d’au moins 500 000 $ dans une ville comme Deux-Montagnes. «500 000 $, à quelques mois de l’adoption du budget, c’est majeur», a noté le maire Lauzon, qui n’a pas manqué de souligner que la première ministre Pauline Marois avait pris des engagements à ce sujet lors de la dernière campagne électorale.

Service de police régional de Deux-Montagnes

L’administration du maire Marc Lauzon a donné son accord pour la nomination de Denis Racicot comme directeur du Service de police régional de Deux-Montagnes. «M. Racicot, un policier émérite, est dans la région depuis plus de 30 ans», a fait savoir le maire Lauzon, rappelant qu’il occupait l’intérim depuis 30 mois déjà. Dans une résolution unanime, le conseil souligne sa gestion efficace et sa capacité d’adaptation pour la fourniture de services aux quatre municipalités faisant partie de l’entente, soit Deux-Montagnes, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Saint-Joseph-du-Lac et Pointe-Calumet.

Des aides financières

Au cours de la séance ordinaire d’octobre, le conseil municipal de Deux-Montagnes a accordé divers montants d’aide financière à des organismes locaux et régionaux. Il a tout d’abord versé 200 $ à la Société de l’autisme des Laurentides. Le conseil a aussi consenti à soutenir financièrement l’organisme Agapé Deux-Montagnes, à la hauteur de 2 000 $. Enfin, le conseil accorde un montant de 400 $ à la polyvalente Deux-Montagnes (PDM) dans le cadre de la tenue de son gala Excellence 2013-2014.

Brunch Agapé

Le conseil municipal a adopté une motion de félicitations envers les organisateurs de la première édition du Brunch Agapé qui s’est tenu le 21 septembre dernier, pour avoir réussi à amasser la somme de 10 000 $. Les montants recueillis serviront à être échangé contre des coupons valables pour l’achat de nourriture à l’intention des familles qui sont dans le besoin.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top