- PUBLICITÉ -
Benoit Charette: «Je crois qu'on a su démontrer la nécessité d'une troisième voie... »

Benoit Charette a attendu les résultats du vote avec les membres de son équipe à la salle de billard Le Patriote, à Saint-Eustache.

Benoit Charette: «Je crois qu’on a su démontrer la nécessité d’une troisième voie… »

Défait dans Deux-Montagnes

Avec la Coalition avenir Québec (CAQ), les électeurs dans la circonscription de Deux-Montagnes savent qu'ils ont maintenant une alternative au Parti québécois (PQ). C'est du moins le message lancé aux électeurs de Deux-Montagnes par Benoit Charette qui a été défait hier soir, au profit du péquiste Daniel Goyer.

«C’est sûr que lorsqu’on fait une campagne électorale, on la fait pour la gagner», a avoué d’entrée de jeu le caquiste défait, qui avait été élu député péquiste à la dernière élection provinciale, en 2007.

Celui-ci ne croit pas avoir été puni par les électeurs de sa circonscription pour avoir changé d’équipe en cours de route. «Je n’ai pas été jugé plus sévèrement pour le geste que j’ai posé.»

M. Charette dit ne pas regretter d’avoir laissé tombé le PQ pour joindre les rangs de l’équipe Legault, à la CAQ. «Je ne me reconnaissais plus dans ce parti», a confié le caquiste, quelques minutes après le dévoilement des résultats.

Même s’il affirme reconnaître la victoire du PQ, le caquiste se montre sceptique quant à l’avenir des élus dans le parti de Pauline Marois. «C’est une victoire très mince. C’est un parti de moins en moins représentatif de la communauté», pense-t-il.

Selon l’analyse qu’il en fait, l’actuel parti au pouvoir ne disposera pas d’une grande marge de manoeuvre.

Aussi, se permet-il d’aviser les électeurs qu’il pourrait se représenter comme candidat caquiste si d’éventuelles élections revenaient rapidement à l’ordre du jour.

Quant à son parti, il préfère présenter son statut de troisième comme une victoire. «Je crois qu’on a su démontrer la nécessité d’une troisième voie, au Québec. Je suis convaincu que les gens vont voir que parmi les députés élus sous la bannière de la CAQ, il y a des gens solides et intéressants.»

«Être parmi les trois principaux partis en neuf mois, c’est extraordinaire», a fait remarquer Benoit Charette, qui entend profiter de ses prochains jours de congé en compagnie de sa petite famille.

«Je continuerai à m’impliquer dans la communauté», a promis l’ex-député de Deux-Montagnes.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top