- PUBLICITÉ -
Aux petits soins pour une bonne cause

(Photo Yves Déry) - Le docteur Robert Kingsbury, Mme Julie Thibaudeau, leur fille Audrey, et Charles Hackman, un petit patient, accompagnés de Mmes Angèle Poulin, Ghislaine Guérin, Carmen L’Écuyer, Manon Salesse, et Ginette Sylvain, toutes impliquées à La Mouvance, avaient le cœur à la fête devant la quantité de denrées amassées.

Aux petits soins pour une bonne cause

Vingt ans de générosité

Il y a 20 ans déjà, le docteur Robert Kingsbury, chiropraticien, et Mme Julie Thibaudeau, sa conjointe, ont eu la brillante idée de s’associer à La Mouvance, Centre de femmes de Saint-Eustache, afin d’organiser une journée toute spéciale, dans le but d’amasser des denrées non périssables pour venir en aide aux familles, mais surtout aux femmes monoparentales, en difficulté.

Chaque année, le docteur Kingsbury offre gratuitement des soins chiropratiques, en échange de cinq denrées non périssables, et il réussit, par ce geste, à remplir les armoires du Centre de femmes. En cette journée qui se déroulait le samedi 17 octobre dernier, le docteur Kingsbury et Mme Thibaudeau, accompagnés de Mmes Angèle Poulin, Ghislaine Guérin, Carmen L’Écuyer, Manon Salesse, et Ginette Sylvain, toutes impliquées à La Mouvance, avaient le cœur à la fête, puisqu’une grande quantité de denrées a été amassée.

La Mouvance, Centre de femmes de Saint-Eustache, est un organisme qui existe depuis 23 ans et qui se veut une source précieuse de bien-être et de réconfort pour ceux et celles qui traversent une période difficile, et peu importe les difficultés, ce centre offre toute l’aide possible.

Effectivement, quand Mme Julie Thibaudeau a découvert La Mouvance, elle a ressenti un fort désir de s’impliquer, et en est donc devenue présidente, et ce, sur une période de deux ans. C’est à ce moment qu’elle et son conjoint, le docteur Kingsbury, ont été inspirés par l’idée d’organiser un évènement qui serait bénéfique pour tous, soit des soins gratuits en échange de denrées. Ce fut un tel succès, qu’ils ont perpétué cet évènement depuis.

Mme Angèle Poulin expliquait que, grâce à cet évènement, le centre peut offrir des denrées aux plus démunis, dont des femmes monoparentales pour la majorité. Malgré les grandes quantités de nourriture amassées lors de cette journée, qui se tient toujours à l’automne, Mme Poulin affirme avec tristesse que déjà au mois de juin les armoires sont vides, tellement les besoins sont grands.

Il est à noter que La Mouvance dessert aussi la population de Deux-Montagnes, Oka, Pointe-Calumet, Saint-Joseph-du-Lac, Sainte-Marthe-sur-le-Lac et Saint-Placide, d’où le si grand besoin de ressources afin d’aider le plus grand nombre. Ce centre n’est pas un comptoir alimentaire, mais encore plus, il se veut un lieu où les femmes, qui ont subi ou subissent toujours l’isolement, la pauvreté, la violence, et la discrimination, entre autres, trouvent un accompagnement, des informations, un appui solide, et où elles retrouvent des ressources, de l’écoute et des moyens. Les services offerts sont des ateliers divers, des cliniques juridiques, une halte-garderie, un support aux femmes victimes de violence, service de références et ressources, clinique info-santé, et consultations privées (PNL), en plus d’offrir diverses activités de tous genres, toujours centrés sur les femmes et leur mieux-être.

Pour conclure cette journée de joie, de générosité et d’abondance, tous s’entendaient pour dire que les gens avaient été très généreux encore cette année, et que grâce à leur geste, plusieurs pourront se réjouir de leurs armoires bien garnies, et d’un ventre plein.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top