- PUBLICITÉ -
Autodrome Saint‑Eustache: Mise sur pied d’un comité de vigilance Autodrome–citoyens

La conseillère municipale du district des Érables

Autodrome Saint‑Eustache: Mise sur pied d’un comité de vigilance Autodrome–citoyens

La direction de l’Autodrome Saint-Eustache et la conseillère municipale du district électoral des Érables, Janique‑A. Danis, invitent les citoyens habitant le secteur de ce complexe sportif à faire partie du comité de vigilance qu’ils viennent de mettre sur pied afin de pallier les différents inconvénients causés par la présence des automobiles de course.

Alan Labrosse, président de l’Autodrome, et Janique‑A. Danis ont récemment fait circuler dans le quartier des Érables une lettre d’information incitant les résidants à se joindre à eux. Ils souhaitent la présence de deux représentants de l’Autodrome ainsi qu’un minimum de cinq citoyens, en plus de la conseillère municipale du quartier.

«Cette instance, qui regroupe l’Autodrome Saint-Eustache et des citoyens de notre quartier, est le lieu tout désigné pour aborder quelque problème que ce soit lié à l’exploitation de la piste de course dans notre voisinage», a fait savoir Mme Danis lors d’un point de presse auquel participait également M. Labrosse.

Ce dernier se dit d’ailleurs prêt et ouvert à entendre les doléances des citoyens. Le bruit des véhicules de course en incommode certains et il le sait. Il a déjà pris certaines mesures, dit‑il. En 2011, il a fait aménager un muret autour du circuit pour atténuer le son des véhicules en circulation. «Je crois que cela a fait une différence», souligne‑t‑il.

Le système de son a aussi été changé de façon à diminuer la résonance à l’extérieur du terrain de l’Autodrome. «Il y avait des plaintes à ce sujet», précise‑t‑il, en ajoutant que les membres de son personnel respectent une certaine limite de son et un horaire.

Jason Labrosse, directeur général de l’endroit, affirme que les propriétaires de véhicules de course sont d’ailleurs invités à changer leur système d’échappement, question d’amortir le bruit.

Le président de l’Autodrome et la conseillère municipale Danis soutiennent que la participation des citoyens du quartier à cette instance est essentielle. «Il est important de relever que les citoyens seront alors au cœur des décisions devant mener à la cohabitation la plus harmonieuse possible avec l’exploitant», disent‑ils de concert.

Deux réunions sont prévues d’ici la fin de la saison de l’Autodrome. Une première le mardi 20 août, puis une seconde, le 24 septembre.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top