- PUBLICITÉ -
Augmentation de taxes légère pour les propriétaires résidentiels

Sonia Paulus

Augmentation de taxes légère pour les propriétaires résidentiels

Budget 2011 à Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Les propriétaires de résidences subiront une légère hausse de taxe en 2011 à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, alors que les immeubles non résidentiels verront le taux de taxes augmenter de 4,9 %.C’est ce qui ressort du discours du budget que la mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus, a prononcé lors d’une séance extraordinaire le 12 janvier dernier, à l’hôtel de ville. Pour le secteur résidentiel, le taux de taxe foncière reste à 0,797 $ par 100 $ d’évaluation. Il n’y a pas de nouveau rôle d’évaluation en vigueur, ce qui fait en sorte que la valeur des maisons reste la même. En fin de compte, c’est donc dire que le montant des taxes foncières des résidences reste identique à l’an dernier.

Ensuite, les tarifs sur l’eau potable, les ordures ménagères et d’égout sanitaire restent inchangés, à 431 $.

La taxe d’assainissement des eaux est augmentée légèrement, passant de 0,525 $ à 0,649 $ par mètre carré. Selon les chiffres fournis par la Ville, cette augmentation représente un montant d’environ 6 $ pour une propriété faisant 5 000 pieds carrés, soit la grandeur moyenne des terrains qui se construisent actuellement. En termes simples, la valeur moyenne du compte de taxes des Marthelacquois passera de 2 122 $ en 2010 à 2 128 $ cette année.

Par ailleurs, le taux de taxation des immeubles non résidentiels passera de 1,8970 $ à 2,0089 $ du 100 $ d’évaluation, une augmentation de 4,9 %. Selon la mairesse Sonia Paulus, cette augmentation «reflète plus fidèlement et plus équitablement le niveau de taxation commerciale sur le plan régional».

Ces hausses de taxes surviennent dans un contexte budgétaire où les dépenses augmentent de 11,3 % en 2011 par rapport à 2010: «Malgré ces importantes augmentations de dépenses, les revenus seront au rendez-vous, surtout en raison de l’augmentation de notre richesse foncière qui découle de notre croissance, explique la mairesse. Nous étions résolument déterminés à ne pas refiler cette hausse de dépenses aux contribuables, ce qui aurait eu pour conséquence d’alourdir indûment leur charge fiscale.» Selon la mairesse, l’augmentation des dépenses est donc reliée directement au développement que connaît Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Par ailleurs, elle a souligné l’augmentation des dépenses dans des secteurs sur lesquels «nous n’avons pas, sinon peu de contrôle»: le transport collectif (hausse de 19 %), la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) (hausse de 25 %), la MRC (hausse de 4 %), la Police régionale de Deux-Montagnes (hausse de 12 %, liée à la croissance de la population), le service de sécurité incendie (hausse de 14 %, attribuable à l’augmentation de la richesse foncière) et les diverses régies concernant l’eau (hausse de 44 %).

Sur le plan financier, le budget de Sainte-Marthe-sur-le-Lac passe de 17 344 100 $ en 2010 à 19 310 100 $ en 2011. La Ville va chercher la très grande majorité de ses revenus via la taxation (15 millions de dollars). Au chapitre des dépenses, c’est le transport (20 %) de même que l’hygiène du milieu et la sécurité publique (16 % chacun) qui sont les secteurs les plus élevés.

«Nous avons réussi à maintenir la charge fiscale pratiquement au même niveau, tout en planifiant des investissements qui suivront la cadence de notre développement, a déclaré la mairesse en fin de discours. La population grandit et les besoins aussi.»

La mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top