- PUBLICITÉ -
Atténuer le stress et le combattre

Les deux gagnants du premier Championnat du rire du Québec

Atténuer le stress et le combattre

Le Stressfest

Les jardins du manoir Globensky, à Saint-Eustache, ont accueilli les 7 et 8 septembre derniers, le Stressfest organisé par Joseph Constantin. Si plusieurs exposants et activités étaient au rendez-vous, le public s'est fait plutôt timide sous le ciel nuageux et la température mitigée, de cette deuxième édition.

En effet, le temps grisâtre du samedi et l’air froid du dimanche ont probablement intimidé la population à venir participer à cet évènement. Cependant, les visiteurs qui se sont déplacés ont été en mesure de circuler entre les nombreux kiosques de renseignements, orientés vers le bien-être ou participer à quelques sessions de yoga, d’atelier de rire ou de peinture sur le sol.

Les deux journées de conférences auront su attirer une quarantaine d’auditeurs par jour, venus entendre la dizaine de conférenciers les entretenir des différentes formes de stress, des conséquences et des moyens de mieux les gérer.

Malgré l’achalandage décevant, les organisateurs restaient néanmoins enthousiastes et confiants pour l’avenir. Lors du lancement officiel du Stressfest, le samedi, Joseph Constantin et le maire Pierre Charron ont annoncé l’établissement de la Journée eustachoise de la gestion du stress. «C’est la première étape pour que cette Journée devienne mondiale et après on pourra dire que ç’a débuté ici, à Saint-Eustache», a indiqué Joseph Constantin, fondateur de Planète sans stress et organisateur du festival.

C’est d’ailleurs avec l’aide de la députée de Rivière-des-Mille-Îles, Laurin Liu, que le projet de cette Journée eustachoise sera amené au Parlement à Ottawa pour en faire une journée nationale. Pour Joseph Constantin, le stress est la maladie du siècle. Elle est, selon lui, à l’origine de biens des maladies.

«Il est important de prendre le temps de souligner le genre de vie que l’on a aujourd’hui et il est important de trouver des façons d’atténuer le stress et le combattre. Le stress est un peu le rythme de vie que l’on a et c’est en trouvant l’équilibre de vie qu’il est possible de mieux fonctionner», a commenté, de son côté, Pierre Charron.

Championnat du rire du Québec

La fin de semaine du Stressfest a aussi été l’occasion de tenir, le dimanche, le premier Championnat du rire du Québec, lequel a été animé par Albert Nerenberg, réalisateur, journaliste et rirologue. Il s’agissait d’une première puisque si des championnats ont déjà eu lieu à Montréal ou ailleurs dans le monde, cette fois-ci, l’évènement se tenait à l’échelle provinciale.

Ce sont 10 candidats qui se sont affrontés sur scène lors de différentes épreuves, telles que le rire diabolique, le rire de cochon, le fou rire ou le rire de soi. Si les deux juges ont éliminé les moins bons rires au début, c’est le public qui a pris la relève lors des dernières épreuves qui se sont déroulées en couple.

Le Championnat du rire du Québec 2013 a couronné deux gagnants, un francophone, Christian Villemure, et une anglophone, Tacha Taylor. Tous deux ont mérité la Coupe du meilleur rire du Québec et une participation pour le Grand Championnat du rire du Canada, à Toronto.

Trois autres médailles ont été remises aux participants pour le meilleur rire diabolique, le meilleur rire de cochon et le rire le plus contagieux.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top